Marques Renault

Jean-Paul Monnin ouvre le bal aux Causses

Commencé sous la neige, le premier rendez-vous du Clio Trophy Terre a tenu toutes ses promesses avec de nombreuses batailles tout au long du Rallye Terre des Causses. Deuxième du classement général l’an passé, Jean-Paul Monnin s’est imposé à l’expérience face à plusieurs Juniors emmenés par Florian Bouchonneau et Sam Taveneau lors d’une épreuve laissant augurer une saison haletante à tous les niveaux !

Accueillis vendredi par une météo hivernale lors des vérifications techniques et administratives, les équipages présents pour lancer la deuxième campagne du Clio Trophy France Terre découvraient des routes partiellement enneigées dès le coup d’envoi du Rallye Terre des Causses.

Dans ces conditions délicates, Romain Di-Fante se distinguait dès son premier test sur terre depuis 2017 en devançant Jean-Paul Monnin. Malgré une réplique de ce dernier, Romain Di-Fante frappait à nouveau dans l’ES3 pour retrouver le parc d’assistance avec 15’’2 d’avance sur son rival alors que Florian Bouchonneau, Mika Rasoamaromaka et Sam Taveneau se disputaient âprement la troisième position.

Jean-Paul Monnin reprenait son offensive l’après-midi sur un terrain désormais dépourvu de neige en passant en tête grâce à ses meilleurs temps dans les deux premières spéciales répétées, mais Romain Di-Fante ripostait en toute fin de journée malgré un souci avec sa boîte de vitesses. Sa prestation lui permettait ainsi de boucler la première étape avec 11’’6 d’avance. En parallèle, la bataille pour le podium continuait de faire rage, Sam Taveneau prenant l’ascendant pour un souffle face à Florian Bouchonneau et Mika Rasoamaromaka.

Le dimanche s’ouvrait par le plus long secteur chronométré du jour, synonyme de Power Stage Jean Ragnotti récompensant les cinq pilotes les plus rapides. Mika Rasoamaromaka inscrivait le maximum de cinq points bonus en jeu en devançant Romain Di-Fante, dont les espoirs de victoire s’envolaient dans la foulée après une faute due à une note incomplète.

Repassé en tête, Jean-Paul Monnin comptait un avantage de 18’’2 sur Sam Taveneau et 20’’0 sur Florian Bouchonneau, qui haussait le rythme dans l’ES9 pour revenir à 8’’2 avant la spéciale décisive. Malgré la pression, Jean-Paul Monnin usait de toute son expérience pour sceller son succès avec 14’’6 d’avance sur Florian Bouchonneau, victorieux chez les Juniors face à Sam Taveneau. Dans le même temps, Faniry Rasoamaromaka soufflait la quatrième position à Julien Pontal alors que son frère Mika Rasoamaromaka perdait gros en commettant une erreur dans les derniers kilomètres du parcours. Pour ses débuts sur terre, François Fraymouth obtenait une belle sixième place à l’arrivée devant Florian Condamines, Marcel Abad, Gaël Alquier et John Laroche.

Leader d’entrée chez les Gentlemen, Éric Royère voyait Claudie Tanghe prendre l’ascendant samedi après-midi, mais le Belge sortait de la route dimanche midi au même endroit que Romain Di-Fante. Lilian Vialle héritait alors des commandes et creusait l’écart sur ses rivaux pour s’imposer dans la catégorie devant Éric Royère, qui reprenait l’avantage sur Christophe Rocard en fin d’épreuve.

Fort de sa victoire et de son point bonus en Power Stage, Jean-Paul Monnin mène le Clio Trophy France Terre devant Florian Bouchonneau, premier leader parmi les Juniors, et donc dans la course intense s’annonçant pour tenter de remporter un programme officiel avec Clio Rally4 en 2023. Fun Meca Sport prend la tête chez les équipes, tout comme Bandelier Automobiles et Garage De Sousa, à égalité au sein du Challenge Réseau Renault. Le deuxième rendez-vous du calendrier emmènera les équipages sur les spéciales du Rallye Terre de Castine (6-8 mai), toujours dans le cadre du Championnat de France FFSA des Rallyes Terre.

Jean-Paul Monnin : « Je suis très content de remporter ce rallye disputé dans des conditions un peu particulières avec un météo atypique. Nous avons eu une belle bataille avec Romain Di-Fante et j’étais surpris de le voir aussi rapide compte tenu de son manque d’expérience sur terre, mais cela ne m’étonnait pas connaissant le pilote. Dommage que le duel n’ait pas duré jusqu’au bout, mais d’autres jeunes ont poussé fort sur la fin et il a fallu aller chercher cette victoire dans les derniers kilomètres. Ce n’était que du plaisir du départ à l’arrivée ! »

Rallye Terre des Causses 2022 Clio Trophy France Terre

  1. Jean-Paul Monnin – Franck Gilliot 1h50’02’’1
  2. Florian Bouchonneau – Jeanne Rey (J) +14’’6
  3. Sam Taveneau – Pauline Boyer (J) +31’’6
  4. Faniry Rasoamaromaka – Judi Rakatomalala (J) +57’’5
  5. Julien Pontal – Loan Biagetti (J) +1’02’’6
  6. François Fraymouth – Romain Felicelli +1’43’’2
  7. Florian Condamines – Damien Jole +2’18’’4
  8. Marcel Abad – Pere Requena (J) +2’24’’2
  9. Gaël Alquier – Marion Alquier-Ceres +3’48’’0
  10. John Laroche – Pierrick Dupas +3’50’’4
  11. Maxime Lafon – Thomas Delmas (J) +4’16’’6
  12. Bastien Bergounhe – Mathieu Descharne (J) +4’51’’9
  13. Emmanuel Guinchard – Kilian Guinchard +5’51’’0
  14. Lilian Vialle – Manuel Ghirardello (G) +6’00’’7
  15. Baptiste Panissié – Gaël Lavernhe (J) +7’35’’0
  16. Simon Heinemann – Yves Heinemann +7’59’’1
  17. Vincent Favre-Miville – Cédric Causse +8’34’’7
  18. Pierre-Yves Esparcieux – Kévin Duc +9’27’’2
  19. Maxime Salin – David Salin +10’12’’8
  20. Jean Lavigne – Arnaud Cubizolles (J) +12’37’’2
  21. Thomas Mouysset – Lucas Gineste (J) +12’42’’5
  22. Éric Royère – Gilbert Dini (G) +14’14’’0
  23. Christophe Rocard – Manon Deliot (G) +17’30’’2
  24. Ines Tamisier – Laurent Tamisier (J, F) +22’47’’0
  25. Mika Rasoamaromaka – Bastien Pouget (J) +24’56’’6
  26. Frédéric Perrard – Francis Leclercq (G) +34’54’’7
  27. Mattéo Chatillon – Cédric Santini (J) +40’53’’4
    Ab. Sébastien Studer – Amanda Rossetti
    Ab. Romain Di-Fante – Patrick Chiappe (J)
    Ab. Claudie Tanghe – Jean-Christian d’Ennetières (G)
    Ab. Loïc Mattei – Dominique Corvi
Partenaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires