Humeur

Adrien Fourmaux : Souhaitons-lui de bien rebondir et de faire un  bon rallye ! 

Adrien Fourmaux. Ce nom fait débat en ce début de championnat. Après trois épreuves, le français  pointe à la… 21e place, et aucun point dans la besace. Sa place chez M-Sport est-elle menacée ? Est-il si mauvais ? Je vous donne mon point de vue. 

3 rallyes, 3 abandons. Triste bilan pour Adrien Fourmaux en préambule du WRC. Pour ouvrir la saison, une  violente sortie de route au départ du Monte Carlo, suite à une erreur de note, lui fait passer le week-end sur la touche. Février, la Suède. Alors classé 7e, un défaut moteur le contraint à s’arrêter. Son  rallye se termine après 15ES parcourues. Dernier en date, l’asphalte ultra piégeur de la Croatie. Une  nappe d’eau le sort au départ du chrono (Neuville ayant également été surpris par le décrochage  de sa voiture au même endroit). Oui, c’est vrai, 3 abandons dont 2 autos ruinées sur les 3 premières  courses, cela fait beaucoup (mais seulement 1 où il est entièrement responsable). Alors, on le  dénigre, on se dit qu’il va en casser encore et encore. Certes, c’est assez légitime. Sortons les stats :  Fourmaux, c’est 29 départs en WRC (toutes catégories confondues) et 5 abandons, dont 3 sorties de  route. Si on s’arrête là, c’est pas si mal que ce qu’on puisse en dire pour une arrivée dans la cour des  grands. Dans le détail, avec le nouveau règlement et l’arrivée de l’hybride, donc des autos bien  différentes avec un comportement à maîtriser, c’est 3 départs pour 3 abandons, mais surtout 2 autos  à reconstruire. En effet, c’est trop. Mais pas pour M-Sport qui le reconduit dans le baquet de la  Puma. «Ça lui ferait plus de tort que de bien … Adrien doit se déstresser. On n’a aucun doute sur  son potentiel : il va y arriver ! Comme d’autres de nos jeunes qui ont eux des moments difficiles :  Latvala, Tänak, Evans et Hirvonen. Il y a juste qu’avec la nouvelle voiture qui coûte beaucoup plus  cher, on est plus susceptible. » 

Rappelez vous d’un pilote talentueux, champion du monde 1995, qui avait commencé son ascension  vers les sommets avec le surnom peu flatteur de « Mc Crash » ! 

A bord de la Fiesta et avec Renaud Jamoul à ses côtés, Fourmaux avait terminé le Portugal à une belle  6e place l’an dernier. Nouvelle auto, nouveau copilote. Souhaitons-lui de bien rebondir et de faire un bon rallye ! 

Partenaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires