ERC International

Yoann Bonato sera aux Canaries pour préparer l’avenir…

Et si l’avenir de Yoann Bonato s’inscrivait en ERC ? Alors que le Championnat de France des Rallyes a connu une fin de saison tronquée, , Yoann Bonato et Benjamin Boulloud n’ont pour autant pas (encore) raccroché le casque. Un Rallye au Portugal à Fafe, un en Hongrie et maintenant direction la dernière épreuve de l’ERC aux Canaries.

On peut se demander légitimement si l’avenir de Yoann Bonato ne serait pas sur l’ERC en 2021. Il nous en donne une partie de la réponse. Si le Championnat de France a connu une fin de saison tronquée cela a permis au double Champion de France des rallyes de goûter à l’échelon Européen et de lui donner des perspectives pour 2021.

« En s’engageant sur ce rallye, je n’avais pas vraiment idée de ce qui allait nous attendre. A la lecture de quelques vidéos en guise de préparation, j’ai commencé à me dire que, pour une première participation, la tâche allait s’annoncer plutôt coriace. Et les reconnaissances ne m’ont pas contredit !

Le profil est vraiment atypique de tout ce que j’ai pu connaître depuis mes débuts avec des très longues portions au grip totalement précaire voire inexistant, de par la boue, les feuilles, les chemins forestiers. A vrai dire, ce rallye n’a d’asphalte que le nom ! C’est un peu comme si nous allions découvrir une nouvelle discipline : un rallye terre avec des pneus asphalte ! Et d’un autre côté, c’est toujours hyper formateur de rouler sur un nouveau terrain, face à une concurrence « habituée ». Il faut toujours une première fois paraît-il ! Pour nous, c’était ce week-end et pour le coup, on s’en souviendra !

Nous avons donc axé nos objectifs sur la découverte et la prise d’expérience ici. Après notre deuxième place au Portugal le mois dernier, évidemment, ce n’est pas simple de revoir ses ambitions à la baisse en tant que compétiteur mais il fallait être et surtout rester lucides ce week-end. Et mise à part trois crevaisons (ce qui est « peu » sur ce rallye visiblement !) et une petite faute dans l’ES3 qui nous fait perdre 1min30, nous n’étions pas si loin. Tout en ne prenant pas de gros risques, et souffrant de notre position sur la route (16e le premier jour – 17e le deuxième), un podium était envisageable. Ce qui aurait été au dessus de nos espérances. Lors de la deuxième étape, nous avons régulièrement signé des chronos dans le top 5 jusqu’à un troisième temps dans l’ES14.

Si on met de côté le classement final, il y a énormément d’enseignements et de positif à tirer de cette expérience hongroise, notamment pour le futur, si nous étions amenés à revenir ici. Que ce soit pour nous dans la voiture mais aussi pour l’équipe qui ne cesse, elle aussi, de grandir. Dans le but de prendre toujours plus d’informations pour l’an prochain, nous pouvons annoncer aujourd’hui que nous serons présents au Rallye des Canaries, la prochaine manche de l’ERC, à la fin du mois, grâce à l’implication de nos partenaires. Ce sera encore un nouveau rallye pour nous face à une concurrence affûtée sur ce type de terrain mais nous avons un objectif clair et précis en cette fin de saison qui est de préparer le futur et nous tâcherons de le suivre ! »

Partenaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires