Belgique International

Vincent Verschueren remporte aisément le 47e TAC Rally !

La dernière victoire de Vincent Verschueren en Championnat de Belgique des Rallyes remontait déjà au Sezoensrally 2018. Ce samedi, à Tielt, le succès était à nouveau au rendez-vous pour le pilote VW. Vincent Verschueren et Filip Cuvelier se sont imposés à l’occasion du 47e TAC Rally, la troisième manche du Kroon-Oil Belgian Rally Championship. Malgré une perte de puissance dans l’ultime spéciale, le pilote de la Polo est parvenu à décrocher ce succès. Dans un final haletant, la deuxième place est revenue à Niels Reynvoet, Maxime Potty souffrant d’une crevaison en vue de l’arrivée.

Le premier leader de l’épreuve était pourtant Gino Bux, qui signait le meilleur temps dans la spéciale d’ouverture. Avec sa Skoda, Gino Bux pouvait réaliser une excellente opération dans l’optique du championnat. Mais dans la troisième spéciale, il était lâché par sa boîte de vitesses. Dès lors, Vincent Verschueren se retrouvait esseulé aux avant-postes, décrochant à l’occasion de sa première manche BRC de la saison une victoire aisée avec un avantage final de 58″1.

« Et pourtant, le stress est resté total jusqu’au dernier mètre, puisque dans la dernière spéciale, le Poelberg, j’ai senti que le moteur perdait de la puissance et j’ai dû faire un reset », expliquait, soulagé, le pilote est-flandrien. « Après la première boucle, j’ai contrôlé mon avance. J’ai roulé à un bon rythme, sans plonger dans les cordes dangereuses pour éviter les crevaisons. Nous avons vraiment trouvé un bon set-up pour la VW Polo ! »

La deuxième place a longtemps été occupée par Pieter-Jan Michiel Cracco, mais il écopait d’une pénalité lorsque son équipe devait changer l’embrayage de sa Hyundai, une opération qui durait 3 minutes de trop. Avec 30 secondes de pénalité, Cracco retombait au quatrième rang derrière Niels Reynvoet et Maxime Potty. Cracco tentait alors de remonter au classement, mais dans l’avant-dernier chrono, il dépassait la limite et sortait de la route.

« Nous avions durci le set-up de la Hyundai pour essayer de récupérer la deuxième place, que nous occupions avant de voir l’embrayage céder. Mais avec ces suspensions dures, nous avons perdu le contrôle de la voiture quand nous avons été éjectés d’une corde », expliquait le copilote, Jasper Vermeulen.

Niels Reynvoet abordait l’ultime spéciale avec une avance de 0″3 sur Potty. Le pilote de Kruisem signait avec la deuxième place son plus beau résultat dans le cadre du Kroon-Oil Belgian Rally Championship. « J’étais au départ pour retrouver avant tout la confiance et surtout être à l’arrivée. Mais je ne voulais pas laisser ainsi cette deuxième place s’envoler si facilement. Ce résultat me fait vraiment très plaisir », souriait le pilote Skoda.

Dans la dernière spéciale, Maxime Potty décidait de tout donner. Et il ralliait l’arrivée avec une crevaison. « Ça fait partie du jeu. J’ai essayé et j’ai fait une petite faute », confessait le pilote Citroën de 22 ans. « Ce matin, j’avais vraiment du mal à évaluer le niveau d’adhérence sur ces routes. Je découvrais les spéciales et je voulais surtout rallier l’arrivée pour faire une bonne opération au championnat. »

Cet objectif était en passe d’être atteint avec malgré tout une belle troisième place, mais il s’avérait qu’un moyeu était endommagé, ce qui entraînait le retrait de Maxime Potty. Il devait ainsi laisser sa troisième place à Sébastien Bedoret, qui devait composer avec l’absence d’évolutions sur sa Ford Fiesta. « Nous avions amélioré les réglages et nous avons beaucoup bossé en vue d’adapter la Fiesta pour les prochaines épreuves. J’espère que je pourrai disposer des bonnes évolutions, mais tout dépendra des délais de livraison. »

Timothy Van Parijs était de loin le pilote Porsche le plus rapide ce samedi, même si Glenn Janssens se défendait bien avant de rencontrer des problèmes de moteur. Auréolé d’une quatrième place au général et surtout de la victoire en BRC Master Cup, Timothy Van Parijs a signé une course quasiment parfaite. Dennis Rostek s’offrait une belle cinquième place finale, devant Bert Coene, deuxième en Master Cup avec sa Ford Fiesta Rally2 de première génération.

En Junior BRC, la course était entièrement dominée par Gilles Pyck, qui s’offrait au passage une superbe 7e place au général avec sa nouvelle Renault Clio Rally4. La deuxième place revenait à Jonas Dewilde devant Maxim Decock. En Historic BRC, personne n’a été en mesure de rivaliser avec Paul Lietaer, 8e au général avec son Opel Ascona 400. Il a devancé Pieter-Jan Maeyaert avec sa BMW M3 et Jeroen Van Wanseele sur la Ford Escort louée à Lietaer.

En M Cup, Philip Lommers était le plus rapide alors que Benoit Verlinde s’offrait la première manche du Clio Trophy Belgium devant Jeroen Catelin et Casper Nielsen.

Partenaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires