Championnat de France France

Rallye d’Antibes : L’avis de Philippe Besson sur le parcours !

« Tic et Tac » comme on surnomme le duo Philippe Besson et Yannick Cukrowski porteront le N°14 sur les portières et après une mise en jambe au Grasse, la Skoda du Team HK est prête après qu’un équilibre et un « Set-Up » aient été trouvés afin de convenir à Philippe ! L’objectif sera de rester propre en commentant pas d’erreur sur un parcours exigeant dont Philippe Besson nous livre tous les secrets !

Etape 1 :

Gourdon – Cipières ES1 / ES5 :

Une belle entrée en matière. La première partie est en descente et très rapide entrecoupée d’épingles larges. Puis après le carrefour on change de rythme avec du sinueux en montée. C’est un chrono varié. Pour moi, c’est l’ES1 donc toujours difficile d’être dans le bain de suite. Donc le but sera de soigner les trajectoires et rentrer dans la course progressivement, le rallye est long.

Gréolières ES2 / ES6 :

Le Chrono typé circuit par excellence. C’est court et en montée sur une double voie, ce chrono est pour les moteurs avec du très rapide en montée, on peut y perdre du temps.

Col de Bleine – Le Mas – Aiglun : ES3 / ES7 :

L’épouvantail pour les étrangers à notre région et un bel exercice de style pour les locaux. La montée et descente du Col sont très rapides avec des épingles serrées. Le versant en descente est souvent humide à cette période de l’année avec des freinages délicats, ce qui rend l’exercice de la descente du col périlleux. Puis après le carrefour (célèbre avec Ragnotti et sa Mégane en marche arrière …) c’est la route aux milles virages, une vraie spéciale où on joue avec l’auto. Les freins et pneus sont soumis à rude épreuve et on doit y penser pour être performant durant tout le chrono.   

Roquesteron – Bouyon : ES4 / ES8 :

Un chrono très varié. Une base d’essai souvent utilisée sur le premier tiers de cette ES. On démarre dans les gorges avec une route très sinueuse (typée Bleine) et qui peut être humide aussi. Les pneus montent en température assez vite. Puis on change de versant avec un tracé plus rapide et de belles allonges. Un beau chrono. Ça va vite par endroit entre roches et parapet, il ne faut pas regarder à gauche (rires) sur le plateau dans le dernier tiers du Chrono…

Etape 2 :

Villars – Massoins – Tournefort : ES9 / ES13 :

Une Anthologie !!! La spéciale qui porte bien son nom « Tournefort ». Incroyable chrono ou du début jusqu’à la fin ça n’arrête pas de tourner. Il y a quelques pièges avec des endroits sales avec un peu de sable ou de terre et quelques enchaînements rapides tout de même mais sur une route étroite ou l’erreur de trajectoire est interdite. C’est un chrono ou les risques de crevaisons sont élevés et les cordes interdites.

La Couillole : ES10 / ES14 :

Un grand moment ! La spéciale se découpe en trois parties , les deux premières étant la montée du col et la dernière la descente.

Le premier tiers assez sinueux entrecoupé d’épingles puis le deuxième tiers où la route devient plus rapide et plus large avec des virages moins serrés et de belles allonges et des trajectoires à soigner.

Puis on débranche tout et on attaque la descente vertigineuse sur six kilomètres environ avec des vitesses très élevées dans du rapide pas forcément droit. L’arrivée de ce chrono avec le passage au pont avec ce double G en appui est très spectaculaire et génial au volant ! Dommage qu’une chicane a été mise au col, car le passage sans chicane était incroyable !

Saint-Martin-du-Var – La Roquette : ES 12 :

En fait ce chrono est une course de côte où on trouve de tout, du sinueux, du rapide et des épingles. Un chrono court mais très sympa et varié. On l’aura découvert au shakedown donc ça permettra de s’amuser dedans.

Puget-Théniers – Toudon : ES 11 / ES 15 :

Un chrono récurant à l’Antibes qui sera raccourci cette année avec le départ sera après Rourebel juste avant les deux Epingles.

C’est dommage car les portions rapides avec de grandes allonges étroites étaient dans la partie supprimée. Ensuite on retrouve une route très rythmée mais malgré tout moyennement rapide si on est dans le bon tempo.

Avis général :

Dans la globalité sur ce Rallye d’Antibes, on trouve donc des routes très sinueuses où les notes sont primordiales car très difficiles à mémoriser tellement beaucoup d’endroits se ressemblent… La météo devrait être clémente et je pense qu’on va y prendre un plaisir incroyable. Le plateau est très élevé et ce sera très intéressant de voir comment les Alpines vont se situer au milieu des R5 .

Rendez – vous Jeudi au shakedown pour retrouver nos sensations !

 

Partenaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires