International WRC

La situation empire à Monza…

Nous en avions parlé il y quelques jours en disant que le Rally Monza était dans l’incertitude. Aujourd’hui c’est pire, la pandémie de COVID19 ne cesse de prendre de l’ampleur en Lombardie. Dans la région avant de parler Rallye on parle avant toute chose d’épicentre de la pandémie c’est dire !

Mise à jour du 13/11/2020

La situation en Italie devient «hors de contrôle»

Hôpitaux surchargés, secours débordés, crainte de nouvelles restrictions… L’Italie, citée en exemple il y a un mois pour son contrôle de l’épidémie, affronte désormais elle aussi sa seconde vague. L’épidémie de coronavirus redevient incontrôlable en Italie: débordés, les infirmiers sont obligés de soigner les patients à même le parking!
Les zones en rouge vont bientôt repasser en « Lockdown ». Cela signifie que les restaurants et les bars doivent fermer à 18 heures et qu’il y a un couvre-feu à partir de 22 heures. Pour l’instant, seules la Lombardie, la Calabre, le Piémont et la Vallée d’Aoste sont rouges. Les résidents ne sont autorisés à descendre dans la rue que pour des produits essentiels comme le travail, l’école et la nourriture.

Mise à jour du 12/11/2020

La directrice de Monza s’exprime.

S’adressant à MonzaToday, Alessandra Zinno, directrice générale du circuit de Monza a révélé que: «Nous avons accédé aux demandes d’aide qui nous sont parvenues et nous nous sommes mis au service de la même communauté dont le circuit fait partie. Nos installations sont à la disposition des citoyens de Monza et en même temps nous essayons de tenir nos engagements en tant que circuit, avec la garantie d’une sécurité sanitaire absolue. Confirmant notre disponibilité, nous exprimons au nom du Circuit et de ses travailleurs notre plus intime sympathie pour ceux qui vivent la tragédie de la maladie », a-t-il déclaré.

Mise à jour du 11/10/2020

Le circuit de Monza transformé en en point de contrôle et de tri de l’hôpital !

La situation dans la région est tellement grave que les autorité ont décidé de transformer le circuit de Monza en point de contrôle et de tri de l’hôpital. Pour soulager la pression sur les établissements de santé, les ambulances sont dirigées vers la piste où l’installation de triage a été installée. Les patients sont examinés puis dirigés vers l’établissement le plus approprié. C’est dire si la situation est préoccupante et nous sommes bien loin de l’organisation d’une manche de WRC sur le circuit de Monza à l’heure ou nous parlons !

Si bien que le directeur Alparone tire la sonnette d’alarme !

A ce jour l’hôpital de Monza est débordé, les employés touchés si bien que 340 agents de santé infectés à l’hôpital de Monza. Le directeur Alparone tire la sonnette d’alarme : « Nous sommes maintenant l’épicentre de la pandémie, nous avons besoin de renforts »

«Le cri d’alarme du directeur général de l’hôpital de Monza, Mario Alparone, ne peut pas passer inaperçu. La situation du service de santé de Brianza est à la limite: les structures ne sont plus en mesure de répondre aux demandes d’assistance ».

Et du coup Rallye ou pas rallye ?

C’est la grande question et si nous sommes encore loin de la date de la dernière manche mondiale on imagine mal dans des conditions sanitaires pareilles comment un rallye pourrait se dérouler et même à huit clos soyons clairs. Comment monopoliser des secours, une sécurité civile pour un rallye alors que dans le même temps la pandémie met le système hospitalier à genou.

Les jours qui arrivent vont être déterminants car une décision à l’image de celle d’Ypres devra être prise rapidement. L’Italie à l’image des voisins Européens se confine de nouveau et renforce ses restrictions et sincèrement pour Monza c’est vraiment mal embarqué si la situation ne devait pas revenir dans des proportions moins alarmistes.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments