Belgique International

Jos Verstappen débute par une victoire dans la Master Cup

Premier rallye, et premier trophée. Les débuts en rallye de l’ancien pilote de F1 Jos Verstappen, le père de Max, ne sont pas passés inaperçus. Que du contraire même puisque le Néerlandais a impressionné par sa pointe de vitesse. Beau quatrième après la première boucle, Jos Verstappen terminait finalement 8e de son premier rallye. Il a également remporté la toute première manche de la nouvelle BRC Master Cup, réservée aux pilotes de plus de 50 ans.

« J’ai réellement savouré ce rallye. Le rallye, c’est vraiment un sacré défi. Dans chaque virage, les conditions peuvent être différentes de celles rencontrées en reconnaissances. On ne sait pas où se trouve la boue. Il faut aussi écouter attentivement son copilote… Surtout dans l’obscurité, c’était compliqué. J’ai encore beaucoup à apprendre, mais c’est un bon début », se réjouissait un Jos Verstappen très enthousiaste à l’issue de son premier rallye.
Son copilote Kris Botson était aussi impressionné : « Dans les virages rapides, il n’a rien à envier à personne. Sa maîtrise de la voiture est impressionnante. Le plus difficile reste l’interprétation des notes et la lecture de la route, mais c’est une question d’expérience. »

Xavier Bouche, qui a élargi son programme afin de pouvoir jouer la Master Cup, est sorti de la route dans la quatrième spéciale. À domicile, Jimmy D’Hondt a pu s’offrir la deuxième place. « Je me suis bien amusé », souriait le pilote de Gingelom. « Nous nous sommes fait une frayeur, quand j’ai loupé un freinage à cause du soleil rasant dans la spéciale de Boekhout. Nous avons tapé le talus et je pensais que le radiateur était percé, mais nous avons heureusement pu atteindre l’arrivée. »
Son camarade Johnny Poelmans, qui disputait son premier rallye sur la Ford Fiesta Rally2 ex-Verstaen, terminait troisième de la Master Cup. « Cette Ford est une vraie voiture de course par rapport à ma Mitsubishi de l’an dernier. Pour un gentleman-driver, ce n’est pas si simple de s’adapter à ce genre de voiture. Dans les prochains rallyes, cela ira mieux. Je pense que nous pouvons livrer un joli duel en Master Cup puisque je n’ai pas l’intention de faire des cadeaux à Jimmy »
, concluait Johnny Poelmans avec le sourire.

Kurt Braeckevelt, deuxième en M Cup derrière l’inaccessible Patrick Diels, terminait quatrième de cette première épreuve de la BRC Master Cup, devant Henri Schmelcher sur sa Porsche 991 GT3 ex-Dekens.

Bart Vandevelde premier vainqueur en 2WD Trophy

La toute première manche du nouveau 2WD Trophy, compétition qui a succédé au RACB Rally Criterium, a clairement séduit les concurrents. Pas moins de 18 équipages s’étaient engagés dans le 2WD Trophy, où les voitures sont chaussées de pneus du commerce et non de pneus racing. Le premier leader de Trophy est Bart Vandevelde, qui a imposé à domicile sa Renault Clio.

Ce nouveau Trophy a pu convaincre un certain nombre de concurrents à franchir le pas vers le Kroon-Oil Belgian Rally Championship, comme par exemple Jean-François Magnette avec sa Ford Escort. « Le fait que nous pouvons utiliser des pneus conventionnels a été décisif pour moi, tout comme le montant d’engagement intéressant. Nous avons aussi vraiment apprécié de découvrir ces belles spéciales du Haspengouw », expliquait le Liégeois, qui terminait au 7e rang du classement, la deuxième place du côté des propulsions dans le sillage de l’Opel Kadett GT/E de Chris Dobbelaere.

Devant, nous avons assisté à une belle bagarre entre trois Renault Clio. Après un départ tonitruant, Christophe et Eddy Henderix devaient finalement plier devant Bart Vandevelde. « Nous avons fait un beau rallye », détaillait le duo de Saint-Trond. « Mais quand les routes se sont asséchées, nous avons dû céder face à la Clio plus puissante de Bart Vandevelde. »

Ce dernier s’est imposé dans la manche d’ouverture du 2WD Trophy avec une avance de 32″8. « Ce Trophy est vraiment une excellente idée car nous pouvons ainsi enfin nous différencier des performantes BMW de la M Cup qui roulent aussi en Classe NCM. Avec ce Trophy, nous pouvons nous mettre en évidence avec nos tractions avant », se réjouit Bart Vandevelde.

Jonathan Rémillly s’est offert la troisième place avec sa Renault Clio, devant Laurent Vanton sur l’ancienne Citroën C2-R2 Max de Francis Leroy.

Partenaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires