ERC International

Grégoire Munster est Vice-Champion en ERC !

Grégoire Munster (Hyundai i20 R5) a achevé le Rally Islas Canarias en 19ème position. Les conditions météorologiques imprévisibles de vendredi matin ont surpris de nombreux pilotes, assurant un déroulement improbable à l’épreuve, avec pour conséquence que le duel pour le titre de Champion d’Europe Junior n’a jamais vraiment eu lieu. Mais Grégoire Munster, qui bénéficiait une fois encore du soutien de Hyundai Belux et Hyundai Motorsport Customer Racing, n’a jamais renoncé, avant de signer à trois reprises le meilleur chrono chez les Juniors lors de la dernière boucle, ce qui lui permet d’achever la saison avec le titre de vice-Champion d’Europe Junior. Au classement général ERC, Munster termine en troisième position. Charles Munster (Peugeot 208 Rally4) a achevé ses grands débuts en ERC en 44ème position, soit la 2ème place et un premier podium en ERC 3 Junior. Bertrand Pierrat a conclu ses premiers tours de roues en Hyundai i20 R5, avec André Leyh à ses côtés, en 43ème position.

Grégoire Munster a entamé le combat final de l’ERC en leader chez les Juniors. Une situation inattendue, et qui a progressivement pris forme au gré de l’annulation du programme belge. Grégoire Munster et Louis Louka ont donc mis du cœur à l’ouvrage, avec pour seul objectif le titre. Au moment où les pilotes ont effectué leurs choix de pneumatiques, une heure avant le départ, le parcours était en voie d’assèchement après les averses de la nuit. Dans les contrées plus en altitude où les spéciales étaient programmées, les nuages bas avaient pour conséquence que le parcours restait mouillé. Une situation qui s’est aggravée dès l’instant où une averse imprévue s’est invitée à la fête. Les quatre spéciales se suivaient en très peu de temps, et pour Grégoire Munster, mais aussi Mikkelsen, Lukyanuk et Breen, partis en slicks, cela se traduisait par un retard de près de 4 minutes, la situation étant encore plus compliquée que pour ceux qui avaient misé sur une gomme plus dure. Munster clôturait la journée en 29ème position, à 4’17’’6. Lors de la seconde journée, le Belgo-Luxembourgeois démontrait qu’il ne luttait pas par hasard pour le titre. Lors de la dernière boucle de quatre spéciales, il réalisait à trois reprises le meilleur chrono chez les Juniors, ce qui portait son nombre de scratches dans cette catégorie à cinq, tandis que Solberg ne s’est montré le plus rapide qu’à une seule reprise. Munster signait d’ailleurs un deuxième et un troisième meilleur temps absolu. Un sens de l’attaque que les fans de rallye espagnols ont pu apprécier. Ce qui n’a pas manqué de faire de Munster le chouchou du public.

“Ce n’est pas le résultat que nous avions espéré. Vendredi a été une journée très difficile, avec une grosse perte de temps, analyse Grégoire Munster. Mais nous n’avons jamais baissé les bras, abordant la suite du rallye spéciale par spéciale, avec plusieurs bons chronos lors de la dernière journée. La dernière boucle a d’ailleurs été terrible, avec trois meilleurs temps chez les Juniors. Nous avons donc une fois encore démontré notre pointe de vitesse. Hélas, cette fois, ce n’était pas suffisant. Mais si vous m’aviez dit plus tôt dans la saison que l’allais devenir vice-Champion d’Europe Junior, et que je terminerais la saison au troisième rang absolu du championnat d’Europe, j’aurais signé des deux mains. Je dois néanmoins reconnaitre que passer aussi près du titre me fait de la peine. L’écart réduit avec Solberg est plus que positif et en dit long sur la qualité de notre saison.’’

Une saison qui connaitra une suite la semaine prochaine, car en sa qualité de Hyundai Motorsport Junior Driver, Grégoire Munster sera au départ du Rally Monza, épreuve de clôture du WRC.

La confiance de Charles Munster a été mise à mal mercredi matin, lorsqu’il est parti à la faute dès le deuxième virage de la spéciale d’essai officielle du rallye. Charles Munster et sa copilote Charlyne Quartini en étaient quitte pour une frayeur, mais la Peugeot 208 Rally4 était très abimée. BMA se retrouvait face à une mission impossible, qui allait heureusement se terminer de façon positive. La Peugeot 208 était reconstruite, et vendredi matin, elle était prête à prendre le départ. “Comme mon frère Grégoire, j’avais misé sur des pneus slicks, explique Charles Munster. Lorsqu’il a commencé à pleuvoir, ma confiance en a de nouveau pris un coup. La première boucle de quatre spéciales était juste une tentative de survie. Mais nous sommes parvenus à atteindre l’arrivée, et dès cet instant, nous avons repris confiance. Les progrès ont été constants, et mes chronos se sont améliorés. Cela s’est traduit par une 3ème place chez les Juniors en ERC3. Après la disqualification de Bassas, c’est même devenu une 2ème position. J’ai vraiment beaucoup appris ici, et je termine d’une bien belle façon cette étrange saison.’’

Bertrand Pierrat a fait connaissance avec la Hyundai i20 R5 dans des conditions difficiles. Le Français a conclu la première journée en 54ème position. Deux jours durant, il allait améliorer ses temps. Sur un tel parcours atypique pour lui, Pierrat n’a pas commis la moindre erreur, ce qui s’est finalement traduit par une 43ème place au classement général.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires