Belgique International

Grégoire Munster échoue au pied de son premier podium

Grégoire Munster (Hyundai i20 R5) a achevé l’Omloop van Vlaanderen en quatrième position. Munster s’est fendu d’une solide deuxième journée, et au bout de l’épreuve, il a échoué à une seconde et demie de son premier podium en BRC. Pieter-Jan Michiel (Skoda Fabia R5 Evo) a terminé sixième. Au classement du Kroon-Oil BRC, il reste au deuxième rang. Charles Munster (Opel Corsa Rally4) s’est classé treizième et meilleur Junior. Pour le jeune loup de 20 ans, il s’agit de la deuxième victoire cette saison chez les Juniors. Henri Schmelcher (Hyundai i20 R5) a lui aussi été jusqu’au bout de l’épreuve, se classant en seizième position.

Lors d’une première boucle très disputée de l’Omloop van Vlaanderen, Grégoire Munster et Louis Louka ont bien performé face à une féroce concurrence. Après quatre spéciales, le duo se retrouvait cinquième à 10’’9 du leader. Dans l’obscurité, le rythme baissait quelque peu, et Munster perdait une place. Le samedi, douze spéciales étaient au programme, et finalement, seules dix ont été disputées. Munster a terminé à neuf reprises dans le top trois, signant un scratch. Si on additionne les chronos de cette seule journée, Munster aurait été déclaré vainqueur. Grégoire termine finalement en quatrième position, soit une répétition de son meilleur résultat en BRC, signé l’an dernier au Rally van Haspengouw. Ce qui signifie qu’au bout de l’épreuve, une certaine déception était de mise, dès l’instant où une seconde et demie manquait pour signer un premier podium en BRC. “C’est dommage, hein, de louper le podium pour aussi peu de temps, explique Grégoire Munster. Pour le reste, c’était un âpre combat, que j’espère revivre au plus vite lors du prochain rallye. Je croise les doigts pour que ce premier podium tombe rapidement. Vendredi, dans l’obscurité, mon rythme était moins élevé. C’est une question d’expérience. La dernière fois que j’ai pris part à cette épreuve, c’était avec l’Opel Adam, et la différence avec la Hyundai i20 R5 est tout de même importante. Samedi, nous avons bien travaillé, les chronos étaient en constante progression, et c’est le point positif que je garderai en tête en vue des prochaines épreuves.’’

Et le rythme des épreuves s’annonce soutenu, puisqu’au bout de l’Omloop van Vlaanderen, Hyundai Belux a fait savoir que Grégoire Munster prendra part aux manches restantes du BRC, afin de chasser son premier podium national. De quoi faire naître un sourire sur le visage du pilote BMA.

A l’instar de son équipier au sein de l’équipe BMA, Grégoire Munster, Pieter-Jan Michiel Cracco a vécu un déroulement d’épreuve similaire, pouvant se targuer d’une solide deuxième journée de course, avec en guise de point d’orgue le meilleur chrono dans l’ES17. Grâce à un quatrième temps dans la Powerstage, Pieter-Jan Michiel engrange deux points supplémentaires au classement du BRC, ce qui lui permet de conserver la deuxième place. “Après coup, il est facile de parler et d’analyser, mais je pense qu’on pouvait espérer mieux qu’une sixième place. C’était un rallye difficile, avec une recherche permanente de grip sur un asphalte glissant. Nous avons constamment assoupli la voiture, sans résultat, pour finalement tout changer en fin de parcours, en privilégiant un set-up plus dur. Et les chronos ont suivi. Nous continuons de progresser, et nous sommes de plus en plus souvent en mesure de suivre le rythme des leaders. Mais la grande leçon de ce week-end, c’est que nous devons plus rapidement oser adapter le set-up. C’est quelque-chose que nous garderons en tête en vue des prochains rallyes.’’

Charles Munster a disputé une course de toute beauté à Roulers. Lors de la journée d’ouverture, il a signé quatre scratches sur sept dans la catégorie Junior, concluant la journée en tête. Au cours de la deuxième étape, il a signé à six reprises consécutives le meilleur temps, bâtissant une avance de plus d’une minute sur son poursuivant le moins éloigné. Lors de la dernière boucle, Charles Munster, 20 ans à peine, a ajouté trois meilleurs temps. Après sa victoire lors du South Belgian Rally, il décroche un deuxième succès cette saison dans la catégorie des Juniors. “Dans un premier temps, nous avons cherché le set-up idéal. L’asphalte dans la région de Roulers est vraiment glissant. En dépit du manque de grip, nous sommes parvenus à prendre le classement des Juniors à notre compte depuis le début. Samedi, nos réglages étaient les bons, et la confiance était encore plus importante. Ce qui s’est traduit par neuf meilleurs temps en dix spéciales disputées. Le championnat a bien débuté, mais la route vers le titre est encore longue. Les choses dépendront beaucoup de mon programme au cours des prochaines semaines et des prochains mois. En Stellantis Rally Cup nous terminons deuxième derrière l’expérimenté, Gino Bux.’’

Le gentleman-driver Henri Schmelcher a choisi, en début de saison, de rouler en Hyundai i20 R5. Pas vraiment une voiture facile à appréhender pour un pilote occasionnel. Schmelcher et Ombelets ont connu une première journée difficile. Le samedi, ils ont signé une solide remontée depuis la 28ème place pour terminer en 16ème position, de quoi le satisfaire au bout de la distance. “Et en fait, on aurait pu faire encore mieux, si deux spéciales, pour un total de plus de 50 kilomètres, n’avaient pas été annulées. C’est tellement dommage, mais bon, en tant que pilote, on ne peut pas tout contrôler. Vendredi, j’étais un peu déçu, et cette déception, j’ai eu du mal à d’emblée l’oublier samedi. La courroie d’alternateur s’est cassée, nous obligeant à une réparation d’urgence. Ensuite, c’est la direction assistée qui a fait des siennes, avant qu’une crevaison ne survienne. Mais au cours de la deuxième journée, j’ai enfin pu inverser la tendance, et retrouver du plaisir à piloter en rallye.’’

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires