Antibes 2021
Humeur Interviews

Philippe Besson : « Je ne suis pas prêt à raccrocher le casque ! »

Philippe Besson en a terminé avec son Antibes, comme à son habitude il nous livre un récit passionné et passionnant. Il partait avec sa Skoda Fabia R5 avec ne numéro 14 sur les portières, retour sur sa course !

Rallye – Infos : Bonjour Philippe. C’est presque un top 15 pour toi avec une 17 -ème place finale est un résultat tout de même positif ?

Philippe Besson : Bonjour Rallye Info et merci de nous suivre !!! Alors en premier lieu ça a été un moment fort en émotion ce weekend de se retrouver avec mon compère Yannick à ma droite dans un Championnat de France et dans une R5 !!! C est avant tout ce que je retiendrai. Je suis désormais un gentleman driver, les « à côtés » et l’aventure humaine priment sur la performance ! De plus, je veux remercier toutes les personnes, copains et amis qui nous ont soutenu durant cette épreuve sportive, on a été touché et on était plusieurs dans l’auto du coup ce week-end. La Skoda est devenu un mini van…( rires)
Alors coté sportif, oui on fini 17 ème et si on enlève les ténors du Championnat de France R5 et Alpine, ça donne P7 des « locaux ». Sur un Rallye aussi difficile, piégeux et exigeant, on est satisfait et j’avais dit en voyant le plateau, « si on est dans les 20 je serai satisfait » et on l’a fait. Toutefois, pour être honnête, je reste sur ma faim sur notre pointe de vitesse pure. Je n’ai jamais réussi à « dégoupiller » ! On a roulé à l’expérience et on a pris beaucoup de plaisir dans l’auto (ce qui est primordial) mais j aurai aimé un peu plus ! Mais peut être que l’âge ne me le permettra plus…

Rallye – Infos : Comment s’est déroulée ta course ?

Philippe Besson : La course n’a pas bien débuté !

  • ES1 : Pneus froids et neufs (une première pour moi n’ayant toujours roulé qu’avec des pneus d’occasion sur cette R5). Une auto qui glissait pas donc mal et une alerte avec un blocage de frein qui me glace et je suis du coup complètement tendu dans ce chrono. Résultat un très mauvais temps, et pas dedans du tout !
  • ES2 : Au métier on limite la casse sur ce petit chrono en attendant « LE BLEINE »
Antibes 2021
  • ES3 : On part sur un bon rythme, les pneus fonctionnent bien maintenant et l’auto est très sécurisante malheureusement, une touchette (on plie une jante) me fait lever sur les trois kms de l’arrivée.
  • ES4 : Après cette alerte dans l’ES3, on se présente dans ce chrono un peu revanchard / problème avec l’afficheur du départ, pas de décompte et le commissaire qui ne nous signifie pas les 30 secondes. Résultat on part 6 secondes en retard sans stratégie et on cale et on se prend 10 secondes bon poids avant même de faire ce chrono sans compter que l’on part énervé et pas concentré donc brouillon ! Un chrono à oublier donc !
    Fin de cette boucle sans avoir pu rentrer dans le rythme. De ce fait quand mon team manager me propose un choix plus agressif dans les pneumatiques, je choisis la sécurité et ce fut un mauvais choix… La température étant chaude, l’auto était trop souple du coup et trop mobile, ce n’était pas sécurisante pour moi.
  • ES5/6/7/8 : On roule mais sans feeling et avec une progression bien insuffisante et on rentre P18. Pour La deuxième journée de course, on est loin du TOP 15 et à la régulière c’est mission Impossible. On n’ira pas tenter le diable (le lundi on bosse (sourire)
  • ES9 : On va toutefois faire un choix agressif avec des RA 5 Pirelli, mais largement trop durs pour la première du matin déjà glissante naturellement. Donc impossible de les chauffer et on va passer la moitié de ce chrono à faire « Holiday on ice » sans prise d’appuis. Je ne suis pas suffisamment expérimenté sur une R5 (avec 1 à 2 Rallye par an) pour prendre des risques dans ces conditions !
  • ES10 : « Bis repetita » et pas de grip sur le premier tiers de l’ES donc capital confiance pas au top. Une nouvelle petite touchette ( sourire) et quand on connait le rapide de ce chrono vers la fin du col et surtout en descente
  • ES 11 et 12 : La température grimpe et nos RA5 commencent enfin à fonctionner et le plaisir devient incroyable. On réussit à hausser un notre rythme mais le retard est trop important pour une prise de risque dans ces chronos où la moindre erreur peut être fatale ! On va donc rouler sur un bon rythme mais sans prise de risque…
    Dernière boucle du rallye, le but est désormais d’être à l arrivée pour le Team, les sponsors et nos amis ! Le temps se couvre également et on repartira donc avec nos mêmes pneus pour dérouler et se faire plaisir ! Et on va s’amuser avec mon ami Pat ( Gandibleux ) et sa POLO à se tirer la bourre amicalement tout en étant raisonnable tout les deux ! (ça ferait désordre de plier les deux autos du Team (rires aux éclats !). Un coup à moi, un coup à toi et on s’ est éclatés !
  • ES13 : Enfin un peu de grip dans Villars et on s’amuse comme des fous !
  • ES14 : LA TUILE ! On se présente au départ, Yan’ tait la pression pneu arrière gauche qui manque 300 grammes ! La poisse Ca va être chaud ! Chaud !
    Inutile de dire les dérives dans tout les droits en appuis et quand on sait que dans la descente vertigineuse les principaux appuis sont des droites, les dérives a fond de 5 je suis pas Fan (rires) ! On va serrer les fesses jusqu’à l’arrivée !
  • ES 15 : Un gros coup de chance, Patrice (Gamdibleux) (qui a des cartouches de gaz dans sa Polo) nous dépanne à Valberg, ce qui nous permettra de faire la dernière en bonne condition. On déroule et on apprécie ces derniers kilomètres magiques d’Ascros Toudon ! Et voila Rallye terminé !
    Donc oui faire l Antibes a été un moment magique avec ce parcours, enfin un retour aux sources pour ce Rallye mythique !

Rallye – Infos : A part une petite erreur dans la première matinée tu as réalisé une course sage et intelligente pour terminer c’était la stratégie ?

Philippe Besson : Comme expliqué précédemment, cette course sage s’est dessinée par la force des choses et suite à des erreurs de ma part . Apres l expérience a fait le reste.

Rallye – Infos : Que gardes tu de ces deux rallyes avec la Skoda ?

Philippe Besson : Un grand plaisir à la piloter et une auto fiable. HK Racing nous donné une auto parfaite avec aucun problème à déplorer et une équipe de mécaniciens expérimentés à l image de notre Fabrizio ( ayant officié chez VW lors de l’épopée OGIER, MIKKELSEN entre autre !


Rallye – Infos : Et si tu devais nous sortir un souvenir en particulier de ces deux rallyes, lequel serait-il ?

Philippe Besson : Alors en premier, remettre le casque pour cette pige avec Yan’ ! Ensuite ma première à travailler les notes à la vidéo ! « Quelle merd… » c était tellement bon les recos de nuit à notre grande époque ! Pour finir INCONTESTABLEMENT, avoir rouler la première journée de l’Alpin sans lunettes (tombées sous le baquet de Yan et inattrapables ) ça fait drôle ! (rires)

Rallye – Infos : Quel regard portes tu sur le Championnat de France et son niveau ?

Philippe Besson : Aucun regard particulier, si ce n’est qu’une manche de CFR ça fait rêver pour un pilote amateur… Mais on peut tout de même se poser la question ! Ciamin a croisé le fer avec Bonato Rossel et Camilli en WRC3 en faisant jeu égal ! Un coup l’un, un coup l’autre ainsi qu’en CFR en R5. Comment peut il y avoir autant d’écart sur cet Antibes avec une Alpine (certes véloce) mais tout de même ! Ciamin extraterrestre ou méconnaissance du terrain pour les autres avec de nouveaux chronos ? Il faut aussi se rappeler de cette performance incroyable il y a 2 ou 3 ans quand il roulait avec l’Abarth en GT avec ce duel au Charbo entre autre devant les R5 donc incroyable en résumé, cela mériterait une confirmation aux Cévennes !

Apres le niveau du CFR, je n’ai pas d avis en Mondial Rossel brille en WRC 3, Fourmeaux en WRC avec une belle ascension par contre en ERC on est aux fraises, il n y a pas de règles ! Par contre un Mathietu Franceschi « a pied » pour la fin de saison quand la coupe 208 lui tend les bras et un forfait au cardabelles après sa première victoire en Championnat de France Terre sur la C3 R5 faudra qu’on m’explique !

Rallye – Infos : Et la suite ? Peut-être le Var ? Ou rendez vous en 2022 tu vas pas t’arrêter en si bon chemin ?

Philippe Besson : Bonne Question ! Alors, j’avais effectivement dans un coin de la tête le Var en fin de saison. Mais ce rallye ne m’a jamais sourit et c’est très compliqué question météo. J’aimerai également essayer la POLO R5, on en a parlé avec Alessandro Re et on verra la suite mais suite il y aura ! Je ne suis pas prêt à raccrocher le casque ! Donc statu quo pour le moment (puis il faut aussi se remettre au travail, mes clients m’attendent ( sourires) et les rallyes coûtent chers donc si je veux que mon sponsor PHB Design continue à me financer…(rires)

Je vais donc pour l’instant savourer et rester sur mes émotions de ce superbe week-end partagé avec ma chérie, mes amis Yan, Pat, Scampi, Hughes, Karim, notre TEAM et tout les gens qui nous ont suivi et encouragé et après on verra. Par contre il y a un grand moment de prévu à confirmer qui est de rouler en VHC avec une des Alfa de mon ami et sponsor Hughes GIUDICE sur le Rallye Croisette avec ma fille en copilote ! Si l’auto est prête bien sur !

Rallye – Infos : Un grand merci à Philippe d’avoir joué le jeu sur le Grasse et l’Antibes et d’avoir porté les couleurs du site. Merci pour sa gentillesse, sa patience et sa disponibilité, qualités rares de nos jours.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires