Marques Renault

Romain di Fante s’impose en Clio Trophy France Asphalte !

La tension est encore montée d’un cran en Clio Trophy France Asphalte à l’occasion de la rentrée des classes au Rallye Mont-Blanc Morzine. Entre de fréquents changements de leaders, plus de cinq équipages en mesure de s’imposer et une fiabilité sans faille des Clio Rally5, les concurrents ont offert un spectacle somptueux dans les spéciales tracées dans les Alpes.

Après près de deux mois de pause, le Clio Trophy France Asphalte reprenait ses droits sur l’un des plus beaux rallyes de l’Hexagone, le Rallye Mont-Blanc Morzine. Prêts à en découdre pour lancer idéalement leur seconde moitié de saison, les pilotes allaient se livrer une bataille à la hauteur du décor proposé.

Leader du classement général, Romain Di Fante frappait le premier en se montrant le plus rapide d’entrée dans la plus longue spéciale du parcours. Guillaume Canivenq émergeait toutefois en tête lorsque Romain Fostier et Florian Bernardi se partageaient les deux tests suivants, mais le vainqueur du Rouergue cédait les commandes à Romain Di Fante au moment de retrouver le parc d’assistance. Le Niçois menait alors un groupe de cinq prétendants se tenant en 6’’1.

La pluie se mêlait aux débats dans l’après-midi. Dans ces conditions changeantes, glissantes et piégeuses, Guillaume Canivenq reprenait la première position avec son premier scratch avant de lâcher de précieuses secondes. Régulier jusqu’ici, Styve Juif en profitait avec le meilleur temps de l’ES6 pour se hisser au sommet. À l’issue de cette première étape incroyablement spectaculaire, Styve Juif comptait 2’’3 d’avance sur Romain Di Fante, lui-même 2’’5 devant Romain Fostier. Florian Bernardi et Guillaume Canivenq complétaient un top cinq couvert en 16’’3 tandis que Thomas Chauffray pointait au sixième rang, 12’’3 plus loin.

Le samedi s’ouvrait sur le même rythme effréné. Comme la veille, Romain Di Fante se montrait le plus matinal afin de récupérer les commandes pour 6/10e de seconde. Loin d’abdiquer, Styve Juif répliquait dès l’ES10, mais Romain Di Fante ripostait dans le test suivant où les six premiers se tenaient en 1’’3, symbolisant ainsi l’incroyable niveau de compétitivité au sein du trophée.

Les deux hommes continuaient de se rendre coup pour coup avec le meilleur temps de Styve Juif dans une Power Stage Jean Ragnotti disputée dans des conditions mixtes. S’il reléguait son rival à trois secondes avant la boucle décisive sous une météo de plus en plus capricieuse, Romain Di Fante s’accrochait en ne lâchant qu’un dixième de seconde dans l’ES14.

L’avant-dernière spéciale marquait un tournant puisque Styve Juif commettait une petite faute entraînant une touchette. Romain Di Fante en profitait pour faire coup double avec le scratch et le leadership entre Samoëns et Morillon avant de sceller son succès avec autorité à Morzine.

Premier homme à s’imposer deux fois cette saison, Romain Di Fante l’emportait finalement avec 25’’1 d’avance sur Styve Juif et 28’’6 sur Romain Fostier. Guillaume Canivenq et Florian Bernardi complétaient le quinté de tête en n’étant séparés que d’un dixième de seconde après 187,88 kilomètres chronométrés menés à toute allure.

Sixième, Benjamin Stirling précédait Thomas Chauffray, bien remonté après sa crevaison dans l’ES13. Antoine Massé, Julien Baziret et Julien Pontal suivaient dans cet ordre, tout en privant Jérémy Sarhy d’un top dix pour une demi-seconde. Dans la catégorie Gentlemen, Michel Giraldo sortait victorieux de sa lutte l’opposant à Patrice Bonnefond et Dominique Patenotte tandis que Margot Dupuy ouvrait son compteur chez les Féminines.

Au classement général, Romain Di Fante creuse l’écart sur ses poursuivants puisqu’il compte désormais trente-huit points de plus que son plus proche rival, Styve Juif. Thomas Chauffray pointe deux longueurs plus loin. Parmi les Gentlemen, Richard Paget voit son avantage se réduire à trois unités sur Dominique Patenotte tandis que Margot Dupuy revient à sept points de Sarah Filipe. Du côté des équipes, Europe Location résiste au retour de Naudon Rallye Services, tout comme le Groupe Bertrand face au Garage De Sousa en Challenge Réseau Renault.

En parallèle, Anthony Fotia poursuivait son programme officiel au volant de Clio Rally4. Après avoir remporté quatre spéciales sur six vendredi et les trois premières du samedi, le lauréat du Clio Trophy France 2020 voyait la victoire lui échapper lorsque son choix de pneumatiques dans les conditions mixtes de la dernière boucle ne portait pas ses fruits. Ses performances permettaient néanmoins de placer Clio Rally4 au deuxième rang de sa classe en Championnat de France FFSA des Rallyes deux-roues motrices à l’arrivée.

Le prochain rendez-vous du calendrier mènera les concurrents au Rallye Cœur de France (24-26 septembre), où le spectacle s’annonce une fois de plus grandiose.

Romain Di Fante : « C’était un sacré rallye avec un sacré niveau ! Les écarts se resserrent à chaque manche et le droit à la faute devient inexistant. Nous avons roulé avec un très gros rythme, la bagarre avec Styve et Romain était superbe et il fallait rester concentrés sans cesse avec la météo capricieuse par moments. Je suis un peu déçu que le duel final avec Styve n’ait pas eu lieu, car son copilote et lui méritaient cette victoire tout autant que nous. Je suis toutefois content qu’ils soient parvenus à préserver leur deuxième place. De notre côté, nous avons continuellement voulu maintenir la pression sur nos adversaires et nous sommes fiers d’avoir réussi à prendre autant de points à Morzine. C’est une excellente opération au classement général ! »

Rallye Mont-Blanc Morzine – Clio Trophy France Asphalte 2021

  1. Romain Di Fante – Patrick Chiappe (J) 1h54’39’’0
  2. Styve Juif – Maxime Biegalke (J) +25’’1
  3. Romain Fostier – Ophelie Abchiche +28’’6
  4. Guillaume Canivenq – Bastien Dumas +40’’7
  5. Florian Bernardi – Florian Barral +40’’8
  6. Benjamin Stirling – Florence Wehrey (J) +1’33’’3
  7. Thomas Chauffray – Anthony Hamard +2’02’’3
  8. Antoine Masse – Marc Haddad +2’10’’3
  9. Julien Baziret – Maxime Auguste +4’17’’4
  10. Julien Pontal – Loan Biagetti (J) +4’38’’0
  11. Jeremy Sarhy – Alexis Maillefert (J) +4’38’’5
  12. Xavier Quinsac – Jean-François de Montredon +5’18’’6
  13. Rémi Jouines – Sylvain Kukulka +6’05’’5
  14. Michel Giraldo – Méryl Giraldo (G) +7’51’’7
  15. Patrice Bonnefond – Séverine Chamiot-Maitral (G) +8’55’’2
  16. Julien Anthérieu – Valérie Anthérieu (J) +9’25’’2
  17. Jérôme Janny – Clément Gutierrez +9’30’’4
  18. Dominique Patenotte – Romain Gandre (G) +10’13’’7
  19. Margot Dupuy – Clio Chambelland (F) +10’26’’6
  20. Florian Picchioni – Laurie Galera +10’40’’2
  21. Kévin Duc – Anne Lise Michelier +13’57’’9
  22. Charley Trevilly – Gilbert Dini +17’29’’0
    Ab. Sébastien Rambaud – Nicolas Febvre (J)
    Ab. Mathias Dubouloz – Dimitri Tograrelli
    Ab. Medhi Oddoux – Hugues d’Ozenay
    Ab. Tom Pieri – Arnaud Dunand (J)
  • sous réserve de l’officialisation des résultats à l’issue des vérifications techniques.
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires