ERC International

Rally Hungary: Andreas, remporte le Rally Hungary – Oliver Solberg termine quatrième

Ils sont venus, ont vu et gagné: Andreas Mikkelsen et son copilote Ola Fløene ont réussi leur retour en ERC. Au volant de la ŠKODA FABIA Rally2 evo engagée par le Topp Cars Rally Team, l’équipage norvégien a remporté la victoire au Rally Hungary, quatrième manche du Championnat d’Europe FIA ​​des Rallyes. Oliver Solberg (SWE) soutenu par ŠKODA Motorsport a terminé quatrième après deux crevaisons lors de la première étape, récoltant de précieux points pour le Championnat ERC1 Junior.

05 MIKKELSEN Andreas (NOR), FLOENE Ola (NOR), Topp-Cars Rallye Team, Skoda Fabia Rally2 Evo, action during the 2020 Rally Hungary, 4th round of the 2020 FIA European Rally Championship, from November 6 to 8, 2020 in Nyíregyháza, Hungary – Photo Bastien Roux / DPPI


Mikkelsen s’est immédiatement senti à l’aise derrière le volant du
ŠKODA FABIA Rally2 evo.. « Je me sens à l’aise avec la ŠKODA et je suis ici pour gagner », a déclaré Mikkelsen avant le départ.Ce fut chose faite en prenant la tête après la deuxième étape du rallye pour finalement gagner cinq des le neuf spéciales de l’étape du samedi. Lors du dernier jour, Mikkelsen et Fløene ont continué leur domination en remportant finalement la victoire avec une marge de plus d’une minute et demie.

02 SOLBERG Oliver (SWE), JOHNSTON Aaron (IRL), Team Oliver Solberg, Volkswagen Polo GTI R5, action during the 2020 Rally Hungary, 4th round of the 2020 FIA European Rally Championship, from November 6 to 8, 2020 in Nyíregyháza, Hungary – Photo Bastien Roux / DPPI

Oliver Solberg eu moins de chance pendant Rallye de Hongrie. Après six spéciales, il était de premier de l’ERC1 Junior et troisième au classement général. Mais quand une crevaison lui coûte environ 45 secondes.Un autre pneu crevé sur la dernière étape du samedi a causé une perte de temps supplémentaire de plus d’une minute, reléguant les Suédois à la neuvième place. « Ces étapes sont vraiment pas faciles. Les route sont belles, mais les changements d’adhérence et la surface change, alternant le sec puis le mouiller ont rendu les choses vraiment compliquées,  » dit Solberg. «Je ne sais vraiment pas comment les crevaisons se sont produites. Honnêtement, J’ai conduit au milieu de la route. »

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments