Belgique International

Gino Bux vise la place de leader du Kroon-Oil Belgian Rally Championship !

Ce samedi 9 avril, Tielt et sa région accueillent la 47e édition du TAC Rally. La troisième manche du Kroon-Oil Belgian Rally Championship s’annonce très disputée puisqu’en l’absence de plusieurs ténors, de nombreux outsiders ont une belle carte à jouer. Les jeunes pilotes ont ainsi décidé de relever le gant.

Après deux ans d’absence en raison de la pandémie, la région de Tielt vivra à nouveau au rythme du rallye ce samedi. Le TAC Rally conserve son canevas habituel avec trois boucles de quatre spéciales (Schuiferskapelle, Ondank, Oosthoek et de Poelberg). La spéciale de Oosthoek a été profondément remaniée. L’asphalte de ces spéciales reste toujours aussi glissant, spécialement sous la pluie.

Au niveau de l’affiche, il est certain que nous aurons un autre vainqueur que lors des épreuves précédentes puisque Stéphane Lefebvre ne sera pas présent. Pas plus d’ailleurs qu’Adrian Fernémont, Ghislain de Mevius et Grégoire Munster. Mais comme toujours, les absents ont tort. Et ceux qui seront là auront une belle opportunité de briller. C’est le cas de Gino Bux.

Gino Bux est déjà la révélation de la saison. Aujourd’hui âgé de 32 ans, Gino a défendu en 2014 et 2015 les couleurs du RACB National Team. Sa toute première course sous les couleurs nationales, ce fut d’ailleurs le TAC Rally 2014. Cette année, Gino Bux évolue dans la catégorie reine avec une Skoda Fabia Rally2 Evo. Et avec Nicolas Gilsoul, il peut compter sur une sacrée référence à sa droite. Ce n’est nullement un hasard si Nicolas a passé dix ans aux côtés de Thierry Neuville. Après deux podiums, Gino Bux vise la victoire à Tielt et par la même occasion la place de leader du championnat.

Victorieux en 2017, l’année de son titre belge, Vincent Verschueren entend aussi s’imposer ce samedi. Secondé cette année encore par Filip Cuvelier, le pilote VW veut entamer sa saison par un bon résultat sur la Polo GTI du team GoDrive.

Ayant défendu depuis 2018 les couleurs de Skoda, Sébastien Bedoret est passé cette année sur une Ford Fiesta alignée par le team DVLS. Après une panne de moteur en début de course à Vresse-sur-Semois, le troisième du BRC 2019 veut renouer avec le succès. N’oublions pas que Sébastien Bedoret avait terminé deuxième à Tielt en 2019.

Une nouvelle Hyundai pour Cracco

Pieter-Jan Michiel Cracco entamera aussi sa saison sur l’asphalte glissant du TAC Rally. Après une belle saison l’an dernier, avec en point d’orgue évidemment sa victoire belge à Ypres en marge de l’épreuve WRC, PJM Cracco a troqué sa Skoda contre une Hyundai i20, la voiture avec laquelle Grégoire Munster a terminé deuxième du South Belgian Rally.

Maxime Potty a choisi d’évoluer cette année au volant d’une Citroën C3 Rally2. En compagnie de Renaud Herman, l’ancien pistard de 22 ans a bien démarré sa saison, occupant actuellement la 5e place du BRC.

Niels Reynvoet, secondé cette année par Diederik Pattyn, espère se défaire de la poisse qui le suit depuis quelque temps et renouer avec les beaux résultats engrangés en 2020 sur la Skoda Fabia aux couleurs d’Orfys. Le Gantois Nicola Stampaert veut lors de sa deuxième saison en Ford Fiesta Rally2 signer de beaux chronos dans la région de son team, Scratch Motorsport étant en effet basé à Pittem. À domicile, Bert Coene veut aussi briller sur sa Ford Fiesta. Il revendique aussi la victoire au classement Master, même si Johnny Poelmans s’est fixé pour objectif de remporter cette compétition.

En dernière minute, l’Allemand Dennis Rostek s’est également engagé sur une Skoda Fabia Rally2. S’il découvrira les spéciales du TAC Rally, le pilote allemand de 49 ans ne manque pas d’expérience. L’an dernier, il s’est classé 6e du Championnat d’Allemagne. Parmi les autres concurrents très intéressants, citons évidemment la participation de Patrick Snijers. Le quadruple vainqueur du TAC Rally étrennera la Ford Fiesta Rally3 de Stock-Depot.

Pour le spectacle, nous pourrons aussi compter sur les GT évidemment. Notamment la Porsche 997 GT3 de Tim Van Parijs, qui entend démontrer qu’il reste la référence au niveau des Porsche. Il affrontera les Porsche 991 GT3 de Henri Schmelcher et Robin Maes, qui débutera sur la voiture louée à Gunther Monnens. La quatrième GT au départ sera l’Alpine A110 de Stefaan Prinzie.

Clio Trophy et BMW M Cup

Avec plus de 20 voitures au départ, la M Cup assurera une grande partie du show à Tielt. Tous les ténors seront présents, dont le champion en titre, Tom Ceuppens, le multiple champion de cette coupe, Franky Boulat, Loïc Pirot, Patrick Diels, le vainqueur de la Cup au Haspengouw, Wim Muilwijk, le local Thierry Cokelaere ou encore le très motivé Kurt Braeckevelt, qui entend bien se distinguer devant son public avec sa M3 E36.

De M-power, il en sera aussi question en Historic BRC avec les véloces M3 de Bjorn Syx, Pieter-Jan Maeyaert et Danny Kerckhof, des concurrents très sérieux pour la puissante Opel Ascona 400 de Paul Lietaer. En Historic BRC, le championnat est actuellement mené par Christophe Kerkhove sur sa belle Porsche 911.

Au niveau des Rally4, Gilles Pyck fera ses débuts sur la nouvelle Renault Clio Rally4 en tant que champion du Clio Rally Trophy 2021. Il affrontera Jonas Dewilde (Peugeot), Maxime Decock (Opel Corsa) et Jorim De Bel (Ford Fiesta).

Le Renault Clio Trophy Belgium débutera aussi à l’occasion de ce TAC Rally avec 11 Clio Rally5 identiques, un peloton emmené par Benoit Verlinde, qui était déjà l’an dernier candidat au titre.

Avec également un joli plateau en Historic et une meute de concurrents en 2WD Trophy, cette 47e édition du TAC Rally s’annonce donc particulièrement spectaculaire.

Partenaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires