Marques Renault

Chauffray domine les débats au Rouergue !

Vainqueurs pour un souffle au Touquet et à Antibes, Thomas Chauffray et sa copilote Pauline Chauffray ont survolé les débats ce week-end au Rallye Aveyron Rouergue Occitanie. Auteurs du meilleur temps sur onze des douze spéciales du parcours, le duo s’est imposé devant Patrick Magnou – Anthony Vilanova et les Juniors Tom Pieri – Amandine Borderie. Fort de ce troisième succès, le leader de l’équipe Europe Location abordera le sprint final en position idéale à la rentrée.

Le Clio Trophy France Asphalte affichait un plateau record cette saison avec la présence de quarante-quatre équipages au départ pour la troisième manche de son calendrier.

Leader du classement général, Thomas Chauffray se plaçait immédiatement en tête vendredi. Sous une chaleur écrasante, le pilote de la structure Europe Location récidivait dans Campouriez – Le Nayrac, la plus longue spéciale du jour avec 33,12 km, puis dans Laissac – Sévérac-l’Eglise pour terminer la première boucle avec un avantage de 16’’0. Deux fois deuxième, Patrick Magnou était son plus proche poursuivant tandis que Tom Pieri, Jérémy Sarhy et Styve Juif se disputaient la troisième place et les commandes de la catégorie Junior en se tenant en 1’’7 à mi-journée.

Thomas Chauffray ne montrait aucun signe de relâchement l’après-midi. Avec six scratches en autant de secteurs chronométrés, il retrouvait le parc d’assistance avec 22’’8 d’avance sur Patrick Magnou. Ce dernier creusait également l’écart sur ses rivaux, où la bataille tournait en faveur de Styve Juif, remonté au troisième rang avec 9’’2 de marge sur Jérémy Sarhy et 17’’8 sur Tom Pieri, désormais talonné par Benjamin Stirling et Valentin Ascenzi.

Samedi matin, Thomas Chauffray poursuivait son récital avec trois nouveaux meilleurs temps alors que la lutte pour les deux autres marches du podium se décantait. Jérémy Sarhy était le premier à perdre gros en raison d’un tonneau dans l’ES7 tandis que Styve Juif était contraint à l’abandon deux tests plus tard. Patrick Magnou terminait ainsi la matinée à 39’’5 du leader, mais avec une avance accrue à 45’’6 sur Tom Pieri.

Avec la neutralisation partielle de l’ES9, le deuxième passage dans Lévézou accueillait la Power Stage Jean Ragnotti. Une fois de plus, Thomas Chauffray s’y montrait le plus véloce pour faire le plein de points bonus avant de voir Benjamin Stirling le priver d’un grand chelem pour 1’’3 seulement dans la douzième et dernière spéciale du parcours.

En dépit de cet unique accroc, Thomas Chauffray scellait sa troisième victoire d’affilée avec 47’’7 d’avance sur Patrick Magnou. Troisième, Tom Pieri s’offrait aussi son troisième succès consécutif dans la catégorie Junior en résistant aux retours de Benjamin Stirling et Valentin Ascenzi, qui signait par la même occasion son meilleur résultat en Clio Trophy France Asphalte, tout comme Nicolas Hebrard. Septième, Louis Myr précédait Yannick Francisci et Enzo Lucotte, pour la première fois présent dans le top dix à l’arrivée en finissant neuvième devant Pierre-Paul Baltolu. Leader d’entrée de jeu chez les Gentlemen, le Luxembourgeois Mike Souvigné s’imposait dès ses débuts dans le trophée, tout comme Charlotte Olea parmi les Féminines.

Fort de son nouveau succès, Thomas Chauffray continue d’augmenter son avance en tête du Clio Trophy France Asphalte, mais le Junior Tom Pieri reste en embuscade tandis que Patrick Magnou prend les commandes du groupe de chasse. Thomas Chauffray s’empare également des rênes du classement Power Stage Jean Ragnotti,. Chez les équipes, 3P Racing by BHR ravit la première place à Europe Location alors que Grands Moulins Auto mène toujours le Challenge Réseau Renault.

Le Clio Trophy France Asphalte entre désormais dans sa pause estivale avant ses deux derniers rendez-vous de la saison : le Rallye Mont-Blanc Morzine (8-10 septembre) et le Critérium des Cévennes (27-29 octobre).

Rallye Aveyron Rouergue Occitanie 2022 – Clio Trophy France Asphalte

Thomas Chauffray – Pauline Chauffray 1’58’07’’7
Patrick Magnou – Anthony Vilanova +47’’7
Tom Pieri – Amandine Borderie (J) +1’48’’3
Benjamin Stirling – Florence Wehrey (J) +2’00’’9
Valentin Ascenzi – Corentin Silvestre (J) +2’21’’6
Nicolas Hebrard – Bastien Dumas +5’07’’0
Louis Myr – Camille Flajolet (J) +5’19’’5
Yannick Francisci – Loïc Boudaud (J) +5’25’’5
Enzo Lucotte – Manon Deliot (J) +6’03’’0
Pierre Paul Baltolu – Gilles Cler (J) +6’52’’9
Benjamin Barnouin – Enzo Mahinc (J) +7’59’’2
Guillaume Bonnet – Cédric Santini (J) +8’27’’6
Jérémy Sarhy – Loïc Declerck (J) +9’00’’1
Mike Souvigné – Ann Felke (G) +9’25’’5
Joël do Rego – Justin Ladet +9’34’’4
Éric Royère – Gilbert Dini (G) +10’01’’4
Sébastien Rambaud – Alexis Maillefert (J) +10’07’’6
Dominique Patenotte – Killian Girou (G) +11’29’’0
Julien Anthérieu – Eddy Jabeneau +12’01’’2
Charlotte Olea – Cécile Pages (J, F) +12’21’’9
Enzo Beschet – Pierrot Rousselet (J) +12’25’’5
Élodie Gines – Lisa Tornior (F) +12’28’’9
Maxime Lafon – Thomas Delmas (J) +12’36’’9
Yoan Corberand – Emeline Faivre +13’47’’9
Calvin Lucas – Amandine Houry (J) +13’49’’0
Jérôme Janny – Clément Gutierrez +13’53’’6
Matthieu Suzzarini – Sony Postel +13’56’’3
Franck Giraud – Sylvain Guillaume +14’06’’4
Christophe Fontaine – Bastien Fontaine (G) +15’25’’1
Gérard Puel – Caroline Puel (G) +16’01’’0
Ugo Girardeau – Julien Bichon +16’39’’5
Thomas Gaume – Daniel Mahier (G) +18’19’’5
Jean-Pierre Lejeune – Geneviève Arnavielhe (G) +18’59’’0
Maxence Passaquet – Michel Damian (J) +20’51’’0
Théo Apchie – Aurélie Vedrine (J) +21’39’’7
Franck Barry – Lionel Chatufaud (G) +28’08’’5
Ab. Arthur Roché – Quentin Proust (J)
Ab. Styve Juif – Maxime Biegalke (J)
Ab. Louis Constant – Mathieu Coppa (J)
Ab. Yann Clairay – Mathieu Favreau
Ab. Arthur Pelamourgues – Bastien Pouget (J)
Ab. Sylvain Janny – Mireille Guy
Ab. Mathieu Bonche – Florian Chardon (J)
*sous réserve des vérifications techniques

Partenaires
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires