Humeur

Touquet 2020 : L’heure Du Bilan

Le Rallye du Touquet marquait la première manche du Championnat de France des rallyes qui s’est soldée par la victoire de Yoann Bonato, il est temps de tirer un premier bilan de cette manche avant que le Championnat de France revienne… ben on sait pas trop quand en fait !

On a aimé :

  • La bagarre en tête : Que ce soit wagner, Bonato, Gilbert ou même Brunson, ce Touquet nous aura réservé une intensité, des rebondissements et une bagarre en tête du rallye qui nous aura tenu en haleine jusqu’à la dernière spéciale ou presque.
  • L’organisation : Parfaite ! Qui malgré le temps, le COVID-19 aura tenu la barre, les délais afin que ce rallye se déroule dans les meilleures conditions.
  • fr-medialive : On ne le dit pas assez mais c’est un bonheur de suivre les rallyes en les écoutant, c’est pertinent, techniquement bien fait et la passion est là. Pour le prochain rallye on vous invite à les suivre : fr-medialive.com/index.php
  • JB Franceschi : Honnêtement chapeau ! Un premier rallye dans la C3R5 avec des conditions dignes des routes Belges et pas un erreur et un scratch en fin de Rallye ! Il a conduit avec sa tête ! Bravo, bravo, bravo !

On a moins aimé :

  • La polémique : Sur l’arrivée de l’ES9 avec une « chicane » qui devait pas figurer sur le « Road Book » enfin bref peu importe en Championnat de France on peut pas se contenter de « ça devait » ou « il parait que ». Total des courses Gilbert y est allé et ne s’en est jamais remis tout comme Wagner, pour eux ce fut le début de la fin. Dommage.
  • Cédric Robert : Ah c’est le regret de ce rallye on attendait tous le duel des Alpine entre « Bob » et le père « Freine Tard » on est frustrés ! Ca arrive de laisser un cardan en route. Donc allé vite le prochain avec manu Guigou en arbitre !
  • Pierre Roche & l’état des spéciales : Quand on entend Patrick Rouillard à l’arrivée de la spéciale on comprend que c’est sorti très très vite et que ça relève du miracle; certaines spéciales étaient clairement dangereuses au vu des conditions climatiques.
  • Stéphane Lefebvre : Ben c’est vite, très vite mais ça dure généralement pas et ça sort ! C’est résumé, il a clairement le potentiel pour jouer la gagner et un Championnat mais il va falloir canaliser ce talent et rouler avec sa tête, sinon monter des programmes avec le risque de sortir va être de plus en plus compliqué pour lui; dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *