Humeur

Suède 2020 : L’heure Du Bilan

Ce rallye de Suède 2020 a fait parlé et va faire parler longtemps encore dans les chaumières ! Nous du côté de Rallye – Infos comme pour le Dakar ou le Monté Carlo on révèle ce que nous avons aimé et ce que nous avons moins aimé de cette seconde manche mondiale.

On a aimé :

  • Elfyn Evans : C’était déjà le cas à l’occasion du Monté Carlo et sincèrement c’est vraiment l’homme de ce début de saison. On le savait rapide mais il a pour la première fois de sa carrière un matériel à la hauteur de son talent. Son rallye de Suède a été tout simplement parfait et lui bluffant !
  • Esapekka Lappi : On la savait, faire une saison dans le Fiesta WRC ne serait pas d’une facilité déconcertante. mais force est de constater qu’il s’en sort et même plus que bien, il surnage. Il est solide, il effectue quelques éclats et surtout il finit placé comme au Monté Carlo, c’est le bonne nouvelle chez M-Sport contrairement à…
  • Kalle Rovanpera : Franchement il impressionne, à la bagarre avec son chef de file Sébastien Ogier jusqu’au bout il arrache le podium avec panache et surtout sans faire de fautes tout comme au Monté Carlo. Il s’impose comme l’avenir du WRC.
  • Toyota : On s’attendait à la « Dream Team » Hyundai mais depuis deux rallyes on sait plus où donner de la tête ! Ogier, Rovanpera et Evans, ils tirent l’un après l’autre ça part dans tous les sens et la performance est là ! La Yaris WRC domine et Adamo doit déjà avoir la migraine !

On a moins aimé :

  • Teemu Suninen : … ! Voilà comment on pourrait qualifier son début de saison. Jamais dans le coup, loin au classement et surpassé par Lappi qui découvre la Fiesta WRC. En fait Teemu Suninen nous pose une énigme.
  • Jarri Mati Latvala : On attendait beaucoup de ce retour sur un terrain qui lui plait, alors c’est pas sa performance mais que la Yaris WRC après une erreur technique rende l’âme si vite, mais il sera de retour pour un rallye de remplacement.
  • Le rallye de Suède : Une parodie de rallye, des annulations à en plus finir et un parcours réduit comme neige au soleil. C’était tout sauf le grand blanc, mais les organisateurs sont – ils vraiment à blâmer de vouloir absolument faire partit ce rallye ?
  • Les instances dirigeantes : Par la voix de Jean Todt qui met en demeure les organisateurs du Rallye de Suède de trouver de la neige pour les saisons à venir. Mais c’est une blague ? Car qui créée toutes les conditions pour qu’un tel rallye se déroule en enfermant les organisateurs dans des carcans de temps, de lieu, de kilométrage et de sécurité ? Et à la fin ces mêmes dirigeants arrivent avec leur bonnet d’âne vous le bras et menaçant de mettre la Suède au piquet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *