Humeur

Monté Carlo 2020 : L’heure Du Bilan

Le Monté Carlo s’est terminé par la victoire de Thierry Neuville, il est temps de refaire un retour sur ce premier rendez – vous mondial à notre manière, et vous êtes – vous d’accord avec notre bilan ?

On a aimé :

  • La fabuleuse bagarre tout au long du Rallye entre Ogier, Evans et Neuville : Ils étaient seuls au monde et nous ont livre une bagarre de toute beauté jusqu’à la dernière spéciale, on en redemande.
  • Elfyn Evans : On savait que le garçon était rapide. Il a pas gagné d’accord, mais enfin il dispose d’un matériel à son niveau, il va gagner en 2020 c’est une certitude.
  • Eric Camilli et Nicolas Ciamin : Les deux Français ont éclaboussé la catégorie RC2. Une course de toute beauté, des pilotes qui méritent un meilleur matériel, mais avec des « si »…
  • Les directs de Canal + : Enfin ils se mettent au niveau du WRC et proposent enfin des directs et des plateaux de qualité. Ce serait juste bien que ça dure sur les autres épreuves.
  • L’esprit Monté Carlo : Retrouvé sur les deux premières spéciales de nuit, du monde, du spectacle, des images sublimes, des pièges on en redemande… C’est le rallye quoi !

On a moins aimé :

  • Le crash effrayant d’Ott Tanak : Les WRC vont vite et quand ça sort, ça sort fort. Plus loin que cela, on a vu la sortie de derrière, de devant, de l’intérieur, du haut, du bas. Bref, un buzz général qui a presque éclipsé la course. Mouais…
  • Le naufrage M-SPORT : La quatrième place de Lappi est l’arbre qui cache la forêt d’une équipe en manque de moyens et de développement avec des choix de pilotes à la hauteur du potentiel de la Fiesta. On a peut – être une catégorie WRC à deux vitesses maintenant.
  • Les engagés en WRC : Avec le retrait de Citroën et M-Sport on se croirait de retour à l’époque Lancia/Toyota. Hyundai et Toyota et des quelques Ford pour faire le nombre ça fait peu…
  • Jocius Deividas : Engager une Fiesta R5 lui aurait été plus économique.
  • L’annonce des organisateurs : Sur un possible retour du Rallye autour de Monaco, on sait ce que ça a donné par le passé ! Du monde, des spéciales annulées et de tout sauf de la neige. Ce serait céder aux exigences de la FIA, Nul !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *