International WRC

Martin Järveoja : « Maintenant je manque vraiment de rallye… »

Fidèle copilote du Champion du Monde Ott Tanak, Martin Järveoja se livre au je des « questions/réponses » et nous explique son quotidien en cette période sans compétition…

Martin, comment allez-vous ?
« Je vais bien. Depuis mon retour du Rallye du Mexique, je suis à la maison avec ma femme, Maarja, et mes enfants, Maria et Mateo. L’Estonie commence lentement à retrouver la normale. Les frontières avec les autres pays baltes s’ouvrent, tout comme les écoles, les centres commerciaux, les gymnases et les piscines. Nous sommes toutefois encore en état d’urgence, donc nous devons garder nos distances et sortir le moins possible. »

Comment êtes-vous resté actif ?
« J’ai été très occupé ces derniers temps. Nous rénovons l’ancienne ferme de mes grands-parents. Elle était assez vieille, donc je me suis mué en Ralph La Casse et j’ai appris à travailler avec une pelleteuse. C’était très amusant. »

Qu’avez-vous fait pour rester affûté ?
« Il fait plutôt beau en Estonie, donc j’ai couru et j’ai fait du vélo avec des amis. Au début du confinement, les salles de sport et les gymnases étaient fermés. Ma femme s’est donc plongée dans des vidéos de fitness sur YouTube et j’ai fini par la rejoindre. Nous faisions des exercices à l’ancienne, comme dans les années 1990. Plus c’est vieux, plus c’est bon ! Notre fille de cinq ans s’y est mise également… Mais c’est agréable de retrouver l’extérieur avec le beau temps qu’il y a maintenant. »

Comment divertissez-vous vos deux enfants à la maison ?
« Nous avons regardé beaucoup de dessins animés, à commencer par Peppa Pig. Après trois années intenses en WRC, j’espérais passer un peu plus de temps avec ma famille. C’est désormais le cas et je dois en profiter un maximum. »

Êtes-vous resté en contact avec les membres de l’équipe ?
« Andrea [Adamo, directeur de l’équipe] m’envoie régulièrement des SMS pour savoir comment je vais. C’est vraiment bien qu’il prenne le temps de le faire. Il doit veiller sur une grande famille de plus de 200 personnes. Nous ne savons pas encore quand cela se terminera, mais nous essayons tous de rester positifs. Mon pilote me dit toujours de continuer à attaquer, donc nous devons penser à l’avenir et être prêts à reprendre la compétition. »

Avez-vous un message pour les fans?
«Au début, j’étais un peu heureux d’avoir une petite pause, mais maintenant je manque vraiment de rallye. Parfois, quand vous avez besoin de quelque chose, quand vous êtes passionné et que vous devez l’attendre, puis à la fin, quand cela arrive enfin, plus vous êtes satisfait. Je pense que c’est le cas pour tout le monde – les fans, les équipes et les équipages. Bien sûr, le sentiment lorsque nous aurons enfin la chance de nous asseoir à nouveau dans la voiture sera au maximum. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *