Championnat de France France

Manu Guigou, champion de France en 2 roues motrices !

Lancé cette saison, le Championnat de France des Rallyes deux-roues motrices était dans le viseur de Manu Guigou pour son grand retour sur la scène nationale.

Après avoir œuvré durant six mois au processus de développement de l’Alpine A110 Rally avec l’équipe Signatech sous la direction de Lionel Chevalier, Manu faisait le plein de points sur les routes du Touquet avant de faire ses débuts en compétition au Mont-Blanc avec le modèle dont il est l’ambassadeur.

Faisant honneur au patronyme de la marque et à sa riche histoire, Manu Guigou réalisait un départ de rêve en signant le meilleur temps de la première spéciale face aux trente-trois quatre-roues motrices, R5 et WRC confondues. Avec trois scratches à son actif, le pilote du Team Joffroy ralliait l’arrivée en vainqueur des deux-roues motrices et au troisième rang absolu.

Trois semaines plus tard, Manu Guigou récidivait sur un terrain différent, celui du Cœur de France. Auteur d’une prestation sérieuse et appliquée autour de Vendôme malgré des conditions piégeuses, il s’imposait avec plus d’une minute d’avance sur son plus proche rival, lui aussi au volant d’une Alpine A110 Rally, avec à nouveau des chronos remarqués au général.

Grâce à ces succès, Manu Guigou et son copilote Alexandre Coria deviennent aujourd’hui officiellement Champions de France des Rallyes deux-roues motrices. Cette performance leur permet d’apporter à Alpine son premier titre officiel depuis son retour en rallye en début d’année, mais également sa première couronne dans l’Hexagone depuis le sacre de Guy Fréquelin en 1977.

« Je suis extrêmement fier et honoré d’apporter ma pierre à l’édifice dans la riche histoire sportive d’Alpine », a confié Manu Guigou dès l’annonce de son titre mardi soir. « Signatech a construit une auto des plus performantes tout en respectant l’ADN de la marque. Avoir son nom adossé à celui de la marque Alpine est un rêve d’enfant qui s’est désormais concrétisé. La marque Alpine a un palmarès conséquent et se positionne toujours parmi les leaders. C’est pour cela que les Alpine représentent une valeur incontestable pour les passionnés de voiture de sport. »

« Nous nous étions vraiment préparés avec le Team Joffroy, en qui j’ai toute confiance, pour être à la hauteur du retour d’Alpine sur les spéciales. Nous avons réalisé un sans-faute avec l’Alpine A110 Rally lors de nos participations en Championnat de France et ce titre officiel est une récompense que méritent pleinement Alpine, Signatech, mais aussi ETS et Pirelli pour leur apport décisif dans nos performances. Je tiens également à saluer Technifap et le Centre Alpine Villefranche pour leur soutien indéfectible, tout comme l’ensemble de nos partenaires. Je tire aussi mon coup de chapeau à Alexandre Coria, un maillon important dans la réussite de cette aventure grâce à ses compétences et sa motivation. Je suis heureux de partager ces victoires et ce titre avec lui ! »

« Avec la confiance de Philippe Sinault et son expertise dans le domaine, ce titre est d’autant plus motivant que nous ne sommes qu’aux débuts du retour d’Alpine en rallye, et dans le monde de la compétition à plus grande échelle », conclut Manu Guigou. « Si je devais garder un seul instant de cette année, ce serait notre temps scratch dans la première spéciale pour lancer notre campagne avec l’Alpine A110 Rally. C’est incontestablement le temps fort de notre saison qui a récompensé ces deux ans de travail tout en rassurant les équipes et les partenaires qui avaient parié sur nous. C’est un moment inoubliable ! Il est désormais temps de surfer sur cette belle dynamique au moment où Alpine s’apprête à attaquer de nouveaux fronts et de travailler activement à la construction de mon programme 2021 que j’espère dévoiler rapidement ! »

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
trackback
5 mois il y a

[…] le viseur de Manu Guigou pour son grand retour sur la scène nationale. Ce fut un sans faute pour Manu Guigou qui s’impose logiquement […]