ERC International

Yoann Bonato : « Nous ne pouvons que regretter la crevaison car, sans elle, le podium”

Round 7 sur 8 du Championnat d’Europe des Rallyes, Yoann Bonato et Benjamin Boulloud se rendaient en Hongrie avec le plaisir de retrouver leur surface de prédilection, l’asphalte. Après avoir fait le plein de confiance à Fafe et à Antibes, la tâche ne fut pas simple avec un lot de péripéties assez incroyable mais aussi une belle pointe de vitesse qui aurait pu leur offrir les premiers rôles sans une malheureuse crevaison … Pas le temps de cojiter le duo est déjà sur le pont avec l’avant dernière manche du Championnat de France des Rallyes qui débute jeudi aux Cévennes.

“ Fort de notre expérience acquise en Hongrie l’année dernière, nous nous rendions, avec Benj’ et toute l’équipe CHL, à Nyiregyhaza, avec de belles ambitions. D’autant plus que la météo s’annonçait plus clémente qu’en 2020. Et tout commençait plutôt bien avec une bonne qualification qui nous permettait d’être en position favorable au moment d’aborder la journée du samedi, la plus importante du rallye.

Nos beaux espoirs étaient malheureusement réduits à néant dès l’ES2 avec une crevaison « inexpliquée » dès l’entame de la spéciale et le changement de roue qui va avec… Résultat : plus de 2 minutes 30 perdues lors de cette mésaventure. Cependant, nous ne nous sommes pas découragés et sommes repartis à l’attaque toute la journée pour rentrer en douzième position à la veille de la dernière journée et surtout après avoir remonté 32 places tout au long de l’étape !

Dimanche ne débutait guère mieux que le samedi après un événement que je ne suis pas près d’oublier : rencontrer une ambulance en pleine spéciale sans signalisation d’arrêt de course ! C’était amusant de conduire derrière cette dernière mais son pilote n’était vraiment pas assez rapide pour remporter le rallye ! En dehors de cette péripétie, le rythme affiché durant cette dernière étape était très satisfaisant avec 5 temps dans le top 3 sur les 7 disputées ce jour ! De bon augure pour l’an prochain.

Au final, nous ne pouvons que regretter la crevaison car, sans elle, le podium (voire la victoire après la pénalité reçue par le vainqueur) était à notre portée mais nous devons surtout garder en mémoire l’expérience acquise et notre belle prestation d’ensemble avec l’équipe ! Le reste fait partie de la compétition.

Nous n’aurons pas le temps de ressasser tout cela car nous enchaînons déjà demain avec le Critérium des Cévennes avec le même objectif qu’à Antibes : repartir avec le numéro 1 sur les portières samedi soir de Montpellier !”

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires