Humeur Interviews

Thomas Chauffray : « Vu le calendrier réduit, on a forcément le Var dans un coin de la tête, mais tout dépendra des Cévennes… »

On le savait, Thomas Chauffray est très rapide et il vient de le prouver une fois de plus sur les routes du Cœur de France. Il a mené le Clio Trophy France haut la main avant de voir ses espoirs disparaître dans les derniers kilomètres.

CHAUFFRAY Thomas, VAULTIER Pauline, Renault Clio RS line, portrait during the Rallye Coeur de France 2020, 3rd round of the Championnat de France des Rallyes 2020, from September 25 to 27, 2020 in Vendome, France – Photo Gregory Lenormand / DPPI

Rallye – Infos : Bonjour Thomas. C’est un fabuleux cœur de France que tu as réalisé malheureusement il ne se termine pas comme tu aurais désiré. Tu nous racontes ta course ?

Thomas Chauffray : Bonjour à vous ! Effectivement, c’était très mal parti avec une crevaison dans l’ES1 qui nous fait perdre environ une douzaine de secondes… Lorsque l’on connaît les écarts en formule de promotion, on s’est aussitôt dit que ça allait être compliqué, alors on a voulu réagir tout de suite en attaquant, et signé plusieurs meilleurs temps pour rentrer en tête le premier soir.
Le lendemain, avec la météo changeante, on a beaucoup réfléchi avec l’équipe sur les pneus et on a fait le bon choix avec deux roues de secours, que l’on a fait tourner à deux reprises… tout se passait bien, deux meilleurs temps, la power stage en prime, avant de commencer à gérer dans la dernière boucle. Avec 30s d’avance au départ de la dernière spéciale il ne pouvait plus nous arriver grand-chose, mais ça c’est sur le papier puisque nous perdons la roue avant-gauche 3 ou 4 kms avant l’arrivée, suite à une casse de goujons inexpliquée (et sans choc contrairement à ce qui a été dit !), pour terminer sur le disque en perdant quasiment une minute, toutes nos illusions et la victoire…

36 CHAUFFRAY Thomas, VAULTIER Pauline, Renault Clio RS line, action during the Rallye Coeur de France 2020, 3rd round of the Championnat de France des Rallyes 2020, from September 25 to 27, 2020 in Vendome, France – Photo Gregory Lenormand / DPPI

Rallye – Infos : Malgré cela tu resteras comme le grand bonhomme du rallye avec de la performance et une troisième place, c’est encourageant pour la suite non ?

Thomas Chauffray : Oui, mais sincèrement sur le moment, nous l’avons vécu comme un abandon. C’est le sport auto, c’est au dernier pointage que l’on compte ! La seule satisfaction était d’avoir ramené de gros points à Europe Location pour le championnat Team et de leur permettre de prendre la tête.

Rallye – Infos : En parlant de la suite, ce sera les Cévennes suite à l’annulation de l’Antibes, avec quelles ambitions là-bas ?

Thomas Chauffray : Difficile à dire ! Je n’ai jamais participé aux Cévennes, la concurrence est affutée, j’espère que nous serons dans le coup même si je m’attends à une course plus difficile qu’au Cœur de France… disons qu’on va essayer de faire un podium !

Rallye – Infos : Tu finis la saison en Clio Trophy France donc ?

Thomas Chauffray : Vu le calendrier réduit, on a forcément le Var dans un coin de la tête, mais tout dépendra des Cévennes… et de l’éventuelle prime ! On a la chance d’avoir le soutien de partenaires pour les Cévennes, à nous de leur renvoyer l’ascenseur.

36 CHAUFFRAY Thomas, VAULTIER Pauline, Renault Clio RS line, action during the Rallye Coeur de France 2020, 3rd round of the Championnat de France des Rallyes 2020, from September 25 to 27, 2020 in Vendome, France – Photo Gregory Lenormand / DPPI

Rallye – Infos : En parlant de cela que penses-tu de cette nouvelles Clio Rally 5 ?

Thomas Chauffray : Surprenante ! Sur le papier, c’est une petite auto, annoncée comme une « R1+ » mais en perfo, on est dans les temps je pense des R2, et pas si loin des Rally4. C’est facile, ça pardonne, c’est un très bon produit !

Rallye – Infos : Tu es des rares pilotes qui arrive à monter aussi à droite, en fait ton cœur balance entre le volant et les notes ?

Thomas Chauffray : A droite, c’est mon métier lié à ma structure de coaching, tandis qu’au volant c’est autant du plaisir que, parfois, lié à mon activité. Mais les deux rôles ont leurs parts d’intérêt !

Rallye – Infos : Te reverra-t-on sur une saison complète du Clio Trophy France en 2021 ? Car vu ton cœur de France tu serais un client ?

Thomas Chauffray : Il est trop tôt pour penser à 2021 alors que l’on n’a fait qu’une manche (nous concernant) du Trophée 2020. Je pense que cela sera difficile d’allier un programme complet et mon calendrier en tant que moniteur…

Rallye – Infos : Merci Thomas.

Thomas Chauffray : Merci à vous

Crédit Photo : Renault Sport Média

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments