Humeur Interviews

Philippe Besson : « Pour être honnête si nous rentrons dans les 15 j’en serai plus que satisfait… »

Philippe Besson était le week – end dernier au Grasse Alpin pour préparer l’Antibes au volant de la Skoda Fabia R5. Au final c’est une très belle quatrième place au général qui est de bonne augure pour la suite. Retour avec lui sur cette préparation de l’Antibes, 2021, sa carrière et son œil sur les rallyes. Rencontre avec le sympathique et non moins rapide Philippe Besson.

Rallye – Infos : Bonjour Philippe, tu viens d’en terminer avec le Grasse avec à la clé une quatrième place, comment s’est passée ta course ?

Philippe Besson : Tout d’abord merci pour le focus sur Eric Sgarroni et moi. Oui nous sommes venus préparer l’Antibes. Le rallye s’est bien passé le Dimanche ou nous sommes rentrés dans le rythme dans ces conditions difficiles. Je voulais arriver à rouler sans aucune prise de risque mais de façon efficace. J’ai eu le plaisir d’avoir des conseils de Dominique De Meyer et Patrice Gandibleux durant la course qui m’ont beaucoup aidé à progresser durant cette journée.

Philippe Besson – Skoda Fabia R5 – HK Racing – Fayence 2019


Rallye – Infos :
Après avoir ouvert les roches brunes avec la Skoda, tu commences à un peu la connaitre que dirais tu de cette auto ?

Philippe Besson : Oui cette Skoda est fantastique de facilité pour un « non-expérimenté » en R5 . J’ai roulé au Fayence l’année dernière pour la première fois avec HK Racing. Cette année nous avons monté ce programme de trois rallyes et les Roches Brunes était un test en vue du Grasse . Il faut beaucoup de roulage pour ce genre d’auto et beaucoup d’humilité à son volant. Je m’y sens bien maintenant et commence à jouer avec.


Rallye – Infos :
Tu as bien épaulé avec le très expérimenté Eric Sgarroni, peux tu nous parler de lui et de votre collaboration ?

Philippe Besson : Eric… oui bien sûr ! J’ai eu la chance de rouler avec beaucoup de très très bon copilotes, je les remercie d’ailleurs au passage. Avec Eric c’était notre première ensemble je ne parlerai pas de nos convergences amicales privées. Mais concernant le côté sportif, c’est un grand Monsieur à ma droite, qui rassure par son professionnalisme et sa rigueur sans parler de son adaptabilité incroyable. Il m’a fait franchir un cap avec cette Skoda. Tout semble facile à son contact et tout semble naturel comme si nous avions déjà roulé ensemble. J’espère lui avoir fait un peu plaisir dans l’auto.

Philippe Besson – Skoda Fabia R5 – HK Racing – Roches Brunes 2020

Rallye – Infos : Pour en revenir à l’Antibes, c’est un rallye de haut niveau et assez long, quelles seront tes ambitions sur ce rallye.

Philippe Besson : Des ambitions oui on en a toujours quand on est compétiteur dans l’âme ! Il faut toutefois savoir rester à sa place. Je commence à peine à me sentir bien dans cette Skoda mais le niveau du Championnat de France est encore un « step » différent et la marche est haute. Certains penseront que pour nous ce sera à domicile mais je n’ai plus roulé sur ces routes depuis 1998 (à exception du Bbleine ce weekend). Je vais donc redécouvrir ces chronos mythiques et compliqués mais je suis à l’aise dans ces conditions et sur des longues spéciales. Et si la météo s’en mêle ce sera « tip top » ! Car j’aime ces conditions dégradées. Pour être honnête si nous rentrons dans les 15 j’en serai plus que satisfait vu le plateau en perspective.


Rallye – Infos :
Tu connais quelques spéciales, mais il semble que tu t’y sois jamais présenté non ?

Philippe besson : Non j’ai fait l’Antibes à deux reprises dans le passé. On y a un beau souvenir avec Yannick (Cukrowski) mon copilote de toujours à la grande époque au départ de St Antonin la nuit nous sommes tombés en panne de radio. Il a hurlé les notes et on a volé. Pour au final doubler six autos et faire le deuxième temps scratch absolu !!! Ce fut un moment d’osmose dans l’auto juste incroyable avec notre Clio Groupe N !

Philippe Besson – Clio Williams – Groupe N


Rallye – Infos : Par le passé tu as fait pas mal de rallyes, quel reste ton meilleur souvenir et le rallye que tu préfères ?

Philippe Besson : Beaucoup de souvenirs sont encore présents et j’ai bien du mal à en sélectionner un plus que les autres. Toutefois l’année de la coupe Clio est un des souvenirs superbes ! A Lyon première fois ou nous roulions hors de chez nous en Alsace ou nous nous battions pour le podium (nous étions 4 de la coupe avant de casser un cardan). S’adapter et rouler aux notes où que l’on soit c’est la base même du rallye. Et dans un autre registre le souvenir du Rallye du Var au sein de PH Sport où nous arrachons le demi train au départ de Collobrieres et où nous roulons durant les 33 kilomètres sur la jante avec Yan’ aux commandes avec son cahier de notes… PH réussissant à réparer l’auto et nous avons fini vingtième au général…

Philippe Besson – Rallye du Var – Clio R3


Rallye – Infos : Tu es très expérimenté, tu as fait pas mal de rallyes avec « presque » toutes les Clio, pourquoi le choix de la Skoda Fabia R5 ?

Philippe Besson : J’ai arrêté les rallyes en 2001 et quand j’ai voulu y revenir en 2013 je voulais que ce soit encore sur une Clio mais sur une R3. Je me suis tout naturellement tourné donc voir Bernard Pialat pour lui demander conseil (lui étant Citroën exclusivement) il m’a fait rencontrer Frédéric Anne chez qui j’ai donc remis le casque. Il s’en est suivi cinq belles années sur le plan humain car côté sportif je n’y arrivais pas. Puis en 2019 sur les conseils et encouragement de Patrice (Gandibleux) j’ai franchi le pas en R5 et la Skoda car c’était apparemment la plus simple à prendre en main. Et en plus elle est belle (sourires) j’ai découvert également ce Team HK Racing très « famille » avec qui le courant est passé.


Rallye – Infos : Tu as roulé dès le début des années 90, comment juges tu l’évolution des rallyes en général, quel regard portes tu ?

Philippe Besson : Question piège et je vais faire figure de dinosaure…(rires). Les années 90 restent pour moi les plus belles, mais c’est normal. L’approche était différente et les budgets difficiles mais incomparables à aujourd’hui. Et sur la base même de notre sport que sont les reconnaissances, elles étaient libres et nous travaillions beaucoup les notes. Aujourd’hui nous sommes à l’ère de la vidéo et pour moi c’est juste impossible de rester devant un écran d’ordinateur ou la route qui y défile semble facile et sans piège… Puis les pilotes qui nous ont fait rêver… Ragnotti, Bugalski, Panizzi, etc… c’était une incroyable époque ! Mais à chaque époque ses règles et ses stars ! Aujourd’hui je suis un « gentleman driver » au milieu de jeunes loups… Mais avec toujours la même « hargne » positive.

Philippe Besson – Skoda Fabia R5 – HK Racing – Rallye de Grasse 2020


Rallye – Infos : Après ces piges en Skoda R5 en 2020, sais tu si on te reverra avec un programme plus important en 2021 en Skoda ?

Philippe Besson : J’ai la chance d’avoir un partenaire qui m’aide c’est le BET GIUDICE et avec qui nous avons créé un « Team » avec moi en moderne et lui en VHC il m’a permis de faire ce programme de trois courses. On a le soutien d’HK Racing qui nous aide avec des budgets plus que corrects, le patron Alessandro Ré est un pilote très rapide en Championnat d’Italie et ses conseils avisés ainsi que son analyse de la course me font progresser à chaque rallye. Il correspond à notre état d’esprit car il est d’abord passionné avant d’être juste un patron d’écurie. Et enfin PHB design (moi-même) qui aime les rallyes (rires). Pour 2021 avec le concours d’Éric (Sgarroni) nous espérons avoir les mêmes soutiens et nous allons tenter d’en avoir d’autres pour prolonger l’aventure quand nous le pourrons. Maintenant… en route pour le Rallye d’Antibes ! Ah J’oubliais Clément Perrimond et Arthur Perez qui rejoignent notre équipe et qui seront nos ouvreurs sur ce rallye d’Antibes. Leurs observations nous aideront à n’en pas douter pour gagner encore quelques secondes ici et là…


Rallye – Infos : Merci à toi et on se retrouve très vite sur les routes de l’Antibes.

One thought on “Philippe Besson : « Pour être honnête si nous rentrons dans les 15 j’en serai plus que satisfait… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *