International WRC

Ott Tänak : « D’une certaine manière, le début chez Hyundai Motorsport a été meilleur que prévu. »

Le Champion du monde des rallyes en titre Ott Tänak est lui aussi en confinement. Aussi il s’est prêté au jeu des « questions/réponses ». Il est revenu sur son quotidien et ses débuts avec Hyundai… Allé c’est parti…

Ott, comment s’est passé votre confinement ?
«Tout s’est bien passé, merci. Nous avons été très occupés pendant cette période et nous n’avons aucune raison de nous plaindre. Il a fait beau et nous avons eu beaucoup de choses pour nous occuper. Nous avons une grande zone dela forêt qui a nécessité quelques travaux, ainsi que des travaux autour du jardin. »

Comment avez-vous réussi à gérer sans rallye ?
«Ca m’a beaucoup manqué. Pour être honnête, ça m’a tellement manqué que j’ai investi dans un simulateur. J’y ai été plusieurs fois mais ce n’est pas la même chose. C’est également différent lorsque vous ne travaillez pas quotidiennement avec l’équipe. Rien ne correspond au plaisir de mettre votre casque et à l’excitation des rallyes. »

Sinon, comment avez-vous passé le temps?
«La pause n’est en fait pas si mauvaise. J’ai pu voir ce qui se passe au quotidien avec ma famille. Le rallye ne laisse pas beaucoup de temps libre. »

Comment pensez-vous de vos premiers rallyes avec Hyundai Motorsport?
«D’une certaine manière, le début chez Hyundai Motorsport a été meilleur que prévu. Nous savons tous que Thierry fait partie de l’équipe depuis longtemps. Il en est le pilote vedette. Dans un environnement comme celui-là, vous ne vous attendez pas au même type d’attention, mais cette équipe a mûri et a commencé à être très forte ces dernières années. J’ai été très positivement surpris par l’approche, et je pense que cela se verra dans nos résultats à notre retour de la pause. Si vous avez une bonne relation avec l’équipe, cela sera toujours rentable. »

Êtes-vous resté en contact avec les membres de l’équipe?
«Nous sommes restés en contact étroit, avec Andrea et avec les ingénieurs. Nous avons eu la chance de revenir sur les premiers rallyes afin de rassembler un peu plus d’expérience et d’apprendre pour l’avenir. J’ai aussi parfois été en contact avec Martin (Järveoja, copilote). C’est un gars que j’ai vu tous les jours pendant trois années consécutives. Il aime aussi passer du temps à la maison. Nous sommes tous prêts à repartir maintenant. »

Y a-t-il des rallyes qui vous manquent particulièrement?
«L’un de mes rallyes préférés est la Nouvelle-Zélande, à laquelle j’espérais participer cette année. Nous ne savons pas s’il aura lieu. L’autre que j’aime beaucoup est la Pologne, qui bien sûr ne figure plus au calendrier. La Finlande est celle qui est toujours au programme que j’apprécie vraiment; ce n’est pas dur pour la voiture ou les pneus, c’est juste dur pour les pilotes. C’est comme de l’art; vous atterrissez, vous êtes de retour dans les airs, vous devez être dans la bonne position à la bonne vitesse. « 

Un dernier message?
«Nous avons tous dû donner la priorité à la sécurité en restant à la maison, mais en même temps, nous avons continué à nous pousser. Nous avons beaucoup appris et lorsque nous recommencerons la compétition, nous serons beaucoup plus en forme et prêts à attaquer. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *