Humeur Les carnets d'Ophélie

Ophélie Abchiche : « L’envie de participer à une saison complète dans cette superbe formule est bien là… »

Il y a tout juste 3 semaines, je terminai mon résumé du Rallye Mont-Blanc en affirmant que nous ne serions pas présents au Rallye Cœur de France pour la deuxième manche du Clio Trophy… C’était sans compter la détermination de Fun Meca Sport et de nos partenaires. Après ce beau podium, personne n’avait envie de nous voir arrêter si rapidement.

J’avoue que je n’en avais pas très envie. Pas à cause du Rallye en lui-même, encore moins du Clio Trophy. Mais nous sommes actuellement dans une période très chargée professionnellement, nous n’avons pas eu un seul jour de congés, ni même de week-end depuis le mois d’août, et je ne voyais pas comment nous pourrions participer à cette course sans courir à la catastrophe.

Avec Romain, nous en avons discuté jusqu’à la dernière minute, et nous en sommes quand même arrivés à la conclusion qu’il nous était impossible de refuser les aides qui nous étaient apportées sur un plateau. Pour une fois, un très grand nombre de personnes se sont investies pour nous permettre de rassembler le budget, la moindre des choses était d’honorer leur engagement et de nous présenter au départ de cette épreuve. L’engagement était donc envoyé in extremis, 3h avant la clôture définitive.

Malgré toute notre bonne volonté, il nous a été impossible de préparer ce Rallye correctement, pas le temps de visionner des vidéos, pas le temps d’étudier les cartes et règlements, et surtout, pas le temps de se reposer… un manque de préparation qui n’est pas dans nos habitudes et qui n’a pu engendrer que du doute… allons-nous décevoir tout le monde ? Que pouvons-nous espérer faire en débarquant en touristes sur un Rallye dont nous ne connaissons rien… honnêtement, nous étions un peu dans le même état d’esprit qu’avant le Mont-Blanc « si on finit dans les 10 premiers on sera contents ! », la pression du résultat de ce dernier en plus sur les épaules…

29 FOSTIER Romain, ABCHICHE Ophelie, Renault Clio RS line, action during the Rallye Coeur de France 2020, 3rd round of the Championnat de France des Rallyes 2020, from September 25 to 27, 2020 in Vendome, France – Photo Bastien Roux / DPPI

Mercredi après-midi nous prenions la route direction Vendôme pour reconnaître la totalité du Rallye dès le lendemain. Une journée après laquelle nos doutes n’étaient pas dissipés, bien au contraire. Nous nous attendions à des spéciales similaires au Rallye du Touquet que nous avons toujours beaucoup aimé… malheureusement pour nous, hormis leur rapidité, la ressemblance s’arrête là. Il apparaît évident qu’en plus du risque de ne pas être performants, la (grosse) sortie de route nous guette quasiment à chaque virage. Je ne crois pas avoir eu l’occasion de voir des routes aussi piégeuses, et ce, dès les reconnaissances sur beaucoup de Rallyes. Sans compter la météo déjà annoncée comme très compliquée.

Le vendredi nous avions fait le choix de participer au Shakedown. D’ordinaire nous préférons les séances d’essais privées mais, compte-tenu de la proximité de dates des Rallyes de Championnat de France cette saison, ce n’était cette fois-ci pas possible. Ces essais n’ont fait qu’augmenter encore un peu mon stress. En effet, dès le premier passage, nous nous faisons piéger sur une corde qui nous envoie visiter un champ. Rien de grave me direz-vous, oui, seulement je savais très bien que les spéciales n’avaient pas le même profil, et, que la même embardée dans l’une d’elle aurait probablement mis immédiatement fin à notre course.

29 FOSTIER Romain, ABCHICHE Ophelie, Renault Clio RS line, action during the Rallye Coeur de France 2020, 3rd round of the Championnat de France des Rallyes 2020, from September 25 to 27, 2020 in Vendome, France – Photo Gregory Lenormand / DPPI

Le samedi, le Rallye est enfin lancé. Nous sommes brouillons, les notes ne sont pas précises, j’annonce des trucs en « espérant » que la note soit bonne. Romain me dira plus tard que pour lui c’est la même chose, il entend la note, passe plus ou moins comme il devrait, mais se demande à chaque fois si c’est bien noté… on ne se fait pas plaisir du tout ! Les erreurs s’accumulent : tout-droits, hésitations pour Romain, retards et avances pour moi… du grand n’importe quoi, nous sentons que la sortie de route n’est vraiment pas loin. Malgré tout, à notre plus grand étonnement, nous sommes dans le coup et réalisons le 4ème temps de la coupe dans la première spéciale.

Thomas Chauffray domine le Clio Trophy mais nous sommes dans le peloton des 5 suivants. Dans la spéciale de 27km, nous sommes 4 dans la même seconde, encore une course qui s’annonce très serrée.

Le deuxième tour se passe mieux. Après un premier passage, les craintes ont disparue et nous nous amusons enfin dans la voiture. C’est tout le problème des reconnaissances limitées à deux passages sur un Rallye inconnu, ce n’est pas assez pour rouler sereinement, encore moins pour jouer devant en formule de promotion.

29 FOSTIER Romain, ABCHICHE Ophelie, Renault Clio RS line, action during the Rallye Coeur de France 2020, 3rd round of the Championnat de France des Rallyes 2020, from September 25 to 27, 2020 in Vendome, France – Photo Bastien Roux / DPPI

La journée se termine avec une super-spéciale dans le centre de Vendôme, et là, je vais râler (mais vraiment !) : je n’ai absolument rien contre ce genre de chrono, au contraire, je trouve qu’offrir un spectacle aux habitants des villes d’accueils, qui n’ont pas forcément l’envie ou les connaissances pour nous voir passer dans les vraies spéciales est une très bonne chose. Il n’est pas rare que les organisateurs prévoient un « jump » artificiel, c’est joli à regarder… Mais pour nous dans les voitures ce n’est pas la même chose. Je ne compte pas le nombre de pilotes que j’ai vu tout perdre sur ce genre de bosse, très mauvaises pour la mécanique, on dira que c’est le jeu. Oui mais là, passer 4 fois dessus… sérieusement, pourquoi ? Personnellement, je me suis fait très mal aux cervicales (1ère fois ça va, 2ème fois aïe, 3ème fois il faut que ça s’arrête, 4ème fois lundi tu fais une radio) … j’ai tout de suite pensé que j’étais le problème est que mes vieilles cervicales usées par 18 ans de Rallye n’avait plus la forme pour faire ça. Puis j’ai vu un par un tous les équipages sortir de cette spéciale en se plaignant de la même chose. Donc non, vraiment, il ne faut pas faire ça.

Nous terminons cette étape en 4ème position du Clio Trophy à la suite de l’abandon d’Antoine Massé sur cette super-spéciale (justement). 4ème ou 5ème, peu importe, nous sommes plus que satisfaits de ce résultat, d’autant que les écarts ne sont franchement pas énormes. Finalement, malgré notre impression d’une journée « bâclée », la performance est là.

Dimanche tout se complique. La pluie s’est invitée à la fête. Mais pas la pluie que nous attendions. Pour la première spéciale, nous misons sur des pneus tendres, s’attendant à une route humide ou mouillée, malheureusement, elle sera totalement sèche et la pluie ne se décidera à tomber qu’après notre passage sur la ligne d’arrivée. Mauvais choix, nous le payons très cher au chrono.

Pour la suite, nouvelle erreur, la pluie tombe à torrent mais nous n’avions pas prévu de maxi-pluie pour cette journée sans assistance, au contraire, nous avions misé sur des pneus pour des spéciales totalement sèches (quand on pense que pour la première spéciale ils étaient là… dans le coffre… c’est énervant). Zéro pointé sur toute la ligne concernant nos choix de pneus. Après de nombreuses années passées dans des formules de promotion à pneus « uniques », nous avons beaucoup de travail à faire sur ce point primordial.

29 FOSTIER Romain, ABCHICHE Ophelie, Renault Clio RS line, action during the Rallye Coeur de France 2020, 3rd round of the Championnat de France des Rallyes 2020, from September 25 to 27, 2020 in Vendome, France – Photo Gregory Lenormand / DPPI

Nous reculons finalement à la 5ème place et décidons par conséquent de ne plus prendre le moindre risque. Nous ne baissons pas les bras mais réfléchissons. La situation est simple : nous n’avions pas prévu de rouler toute la saison et nous savons d’ores et déjà que quoi qu’il arrive, nous ne pourrons pas être au départ d’Antibes, seulement 3 semaines plus tard. Le problème n’est même plus d’ordre financier, mais professionnel, nous ne pouvons plus nous libérer autant de temps sur des périodes si rapprochées. Si nous étions partis dans une saison, nous n’aurions probablement rien lâché et pris tous les risques nécessaires pour remonter au classement. A ce stade, une sortie de route n’aurait fait qu’entacher la confiance acquise avec la Clio. Sans compter les conséquences financières qu’aurait impliquée la perte d’une franchise. Nous avons donc décidé de nous contenter de notre position et de finir la journée « tranquillement » (toute mesure gardée, je ne sais pas trop si le mot « tranquillement » est le bon quand on parle d’une 5ème place dans une formule de promotion de ce niveau). Il faut parfois faire preuve de raison, même quand la passion nous dicte la stratégie totalement inverse.

L’arrivée de cette course est une délivrance, mais également une très bonne expérience pour le futur. Ne me demandez pas de quoi il sera fait, je n’en sais rien. Mais il est certain que l’envie de participer à une saison complète dans cette superbe formule est bien là. Pourquoi pas l’année prochaine, qui sait ? Nous verrons bien.

ambiance during the Rallye Coeur de France 2020, 3rd round of the Championnat de France des Rallyes 2020, from September 25 to 27, 2020 in Vendome, France – Photo Bastien Roux / DPPI

Merci à toutes les personnes qui ont rendu cette « mini » saison possible. Merci à Fun Meca Sport, une équipe formidable chez qui nous avons hâte de rouler à nouveau. Merci à tous nos partenaires. Et merci à Romain qui nous permet de vivre ces magnifiques courses et de nous créer des souvenirs inoubliables, et surtout bravo. Bravo pour ces performances et la fiabilité qu’il a réussi à acquérir au fil des années. Je ne vais pas dire que ce n’est que le début, mais ce n’est sans nulle doute pas la fin.

Crédit Photo : Renault Sport Média

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *