Championnat de France France

Manu Guigou : « Notre objectif était de gagner la catégorie R3 »

Neuf mois après son ultime apparition au Rallye d’Ypres, Manu Guigou défiait à nouveau le chronomètre à l’occasion de la manche d’ouverture du Championnat de France FFSA des Rallyes.

Reprenant progressivement la mesure de la Clio R3T, son meilleur temps dans l’ES2 le positionnait au deuxième rang de sa catégorie au terme de la première boucle du vendredi. Manu Guigou poursuivait sur son élan dans l’après-midi en réalisant un grand chelem lui permettant de convertir son déficit de 13’’9 en avantage de 11’’7 à l’issue d’une première journée piégeuse.

Le samedi était marqué par l’arrivée de la pluie. Toujours à l’aise quand le défi se corse, Manu Guigou se délectait des conditions dantesques et boueuses en entamant la deuxième étape avec trois nouveaux scratches et distancer son plus proche rival avant de conclure en beauté en remportant les quatre derniers secteurs chronométrés du parcours.

Avec treize meilleurs temps en dix-huit spéciales face aux autres Clio et R3, Manu Guigou scellait sa victoire de classe avec 1’06’’3 d’avance sur Grégory Vincent et 6’28’’9 sur Romain Wallon. Sa régularité lui valait également la deuxième place parmi les deux roues motrices, derrière l’Alpine A110 Rally de François Delecour.

« Notre objectif était de gagner la catégorie R3 tout en étant bien classés en deux roues motrices », confie Manu Guigou. « Celui-ci est donc atteint et nous faisons coup double puisque notre victoire de classe nous place en tête du championnat après l’application des coefficients. »

« Malgré les mois de développement et d’essais de l’Alpine A110 Rally, le retour à la compétition demande un petit temps d’adaptation, encore plus sur ce vrai Touquet. J’affectionne ce type de terrain difficile, où une des clés est de rouler de façon sûre en dosant parfaitement sa prise de risques pour éviter les erreurs. Avec l’excellent travail des ouvreurs et de mon copilote Alexandre Coria, nous avons su éviter les pièges du parcours en ne nous faisant aucune chaleur dans ces conditions extrêmement compliquées. »

« Je me dois également de saluer le manufacturier Pirelli, qui m’a proposé le pneu RKW7 qui s’est montré endurant sur les portions sèches et humides tout en offrant une adhérence exceptionnelle sur des routes glissantes », ajoute Manu Guigou. « Ce premier succès pour nos retrouvailles est de bon augure avant de passer aux P Zero RA en 18 pouces sur l’Alpine A110 Rally. Enfin, il faut aussi saluer ETS, dont les produits m’ont aidé à tirer la quintessence du moteur de la Clio R3T. »

Si l’incertitude plane sur de nombreuses manches du calendrier en raison de la propagation du Covid-19, Manu Guigou a désormais hâte de reprendre le volant de l’Alpine A110 Rally à l’occasion du prochain rendez-vous du Championnat de France FFSA des Rallyes Asphalte.

« Je suis très content de prendre la tête dès la première épreuve étant donné mes débuts différés avec l’Alpine et les événements touchant notre pays », conclut Manu Guigou. « J’aimerais particulièrement remercier Guy Bertrand pour sa confiance en ayant mis l’une de ses Clio à ma disposition. Nous avons pu faire le travail avec une voiture que je connais bien et inscrire le maximum de points en jeu face à une concurrence déjà affutée. Je me réjouis de ce succès idéal pour lancer la saison… Et je n’ai plus qu’une hâte : faire mes débuts en compétition avec l’Alpine A110 Rally, exploitée par le Team Joffroy, sur la prochaine manche ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *