France Régions

« Girl Power » au 14e Rallye de Saint Joseph BMW-NTR !

A l’occasion du 14e Rallye de Saint Joseph BMW-NTR, elles seront trois pilotes féminines à avoir fait acte d’engagement. Néanmoins le beau sexe est présent en rallye à tous les étages de la compétition depuis de nombreuses années et à tous les postes. Ainsi la nouvelle présidence de l’ASA Réunion est assurée par Madame Muriel Rajoël, par ailleurs copilote à bord de la Honda Civic pilotée par son mari Mamisoa.

Parmi la line up de pilotes féminines, la cadette est bercée dans les volutes d’octane depuis sa plus tendre enfance puisque Morgane Partal, fille du pilote préparateur Pierrot est membre du team éponyme depuis plusieurs années. Moragen a débuté sa carrière dans un habitacle une fois ses études terminées. D’abord copilote de Papa pour quelques épreuves en 2014 et 2015, elle occupe le baquet de gauche depuis 2017. «Mon premier rallye comme navigatrice était un régional à Saint André.» se rappelle Morgane. «Pour ma deuxième épreuve, direction le rallye de Championnat de France Lyon Charbonnières. Un sacré morceau même si je n’étais pas trop dépaysé en regard du profil général de nos routes à la Réunion.»

Après avoir usé ses premières combinaisons derrière le volant d’une Citroën C2 engagée en R2, c’est au volant d’une Suzuki du groupe R que Morgane terminait la saison 2017 et bouclait la saison 2018 le plus souvent copilotée par sa soeur Laurence. «C’était une chouette aventure.» se souvient-elle. «Une vraie histoire de famille: Papa à la préparation et au management, ma soeur copilote et moi-même au poste de pilotage.»

En début de saison 2019, elle reprenait le volant de sa R2 en N2 et gagnait sa classe lors du mythique Tour Auto. En fin de saison, l’héritière en chef effectuait deux épreuves de nouveau en R1 en claquant la classe aux 1000km de fin de saison.

2021 marque un nouveau départ pour Morgane. «J’ai vraiment senti une évolution notable depuis que l’on est passé à la boite séquentielle.» expliquait-elle. «J’ai évidemment encore beaucoup à progresser mais je me sens de mieux en mieux.» Avec un père très présent, les casquettes de Pierrot sont interchangeables au gré de la configuration de course: «Lors des phases de préparation, il est à la fois Papa et manager alors qu’en course il est avant tout Team manager.» détaillait Morgane. «Son approche est toujours la même: rouler à ma main pour analyser les traces lors du premier passage et augmenter la cadence lors du deuxième passage uniquement si je me sens parfaitement à l’aise.»

Pour ce 14e Rallye de Saint Joseph BMW-NTR, la pilote accueillera dans l’habitacle une nouvelle navigatrice en la personne de Lalita Mardaye qui disputera son premier rallye. C’est d’ailleurs une constante pour cette pilote qui opte toujours pour une copilote féminine. «Je trouve qu’une voix féminine est plus apaisante, ça me convient mieux.» précisait-elle. «Concernant mes rapports aux autres pilotes, qu’ils soient homme ou femme, peu importe, nous sommes tous pilotes, il n’y a aucune différence. Seule la personne est importante…»

Morgane sera donc pilote disputant le trophée féminin au même titre que Laurence Morel (#30 Mitsubishi Lancer N4) et #81 Morgane Cadet (Peugeot 206 engagée en F2/12). Toutefois la priorité pour la féminine la bataille en R2 qui s’annonce rude pour cette épreuve avec pas moins de 7 engagés. «Un podium de classe semble improbable sur le papier. Non seulement j’ai la plus petite des R2 mais les garçons ont une sacrée expérience devant et ils vont vraiment vite. Rester à distance raisonnable serait déjà une belle performance.» souriait Morgane.

Clin d’oeil et coup de chapeau particulier à toutes les féminines évoluant lors de ce 14e Rallye de Saint Joseph BMW-NTR: officielles, pilotes, copilotes, commissaires, assistantes (au sens membre de l’équipe d’assistance), toutes avant tout passionnées de sports mécaniques.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires