Humeur

Dakar : Il y a 20 ans un certain Vatanen s’imposait !

Alors que le Dakar vient de partir dans la première épreuve spéciale, il est temps de refaire un petit retour en arrière de 20 ans… Une époque où les Peugeot dictaient leur loi sur les pistes Africaines où un certain Ari VATANEN s’imposait sur le Lac Rose de Dakar. C’était l’âge d’or du Dakar, une époque qui a forgé la légende du Dakar…

Les Principaux engagés :

Imaginez, 236 voitures au départ avec des noms comme Auriol, Vatanen, Wambergue, Schlesser, Lartigue, Fontenay, Zaniroli, Shinozuka, Tambay, Ickx ou encore Pescarolo cette liste donne le tournis

Peugeot  
Peugeot
Vatanen-Berglund
Waldegard-Fenouil
Wambergue-Da Silva
Ambrosino-Baumgartner
Nissan
Porcar-Tourinan
Nemoto-Ono
Schlesser-Lopez
Prieto-Juncosa
Mitsubishi
Lartigue-Maingret
Fontenay-Musmara
Zaniroli-Couillet
Shinozuka-Magne
Lada
Tambay-Lemoyne
Ickx-Tarin
Range Rover
Raymondis-Destaillats
Servia-Puig
Pescarolo-Fourticq
Toyota
Ratet-Vantouroux
Gaviot-Bondenet
Nogues-Favre
Buggy
Arnoux-Coche
Auriol

Le Dakar en chiffres :

Départ : 25 décembre 1989 de Paris
Arrivée : 16 janvier 1990 à Dakar (Lac Rose)
Repos : Pas de journée de repos
Longueur du rallye : 11 420 km
Nombre de kilomètres de spéciale : 8 564 km
Pays traversés : France, Libye, Niger, Tchad, Mali, Mauritanie, Sénégal
Nombre d’engagés : 465
Au départ : 236 autos, 136 motos, 93 camions
À l’arrivée : 133 véhicules (dont 64 autos, 46 motos, 23 camions)
LES VAINQUEURS :
• Auto : Ari Vatanen/Berglund (Fin) PEUGEOT 405 • Moto : Edi Orioli (Ita) CAGIVA • Camion : Villa/Delfino/Vinante (Ita) PERLINI

Les faits marquants :

Made in Russie : des pilotes soviétiques au volant de camions soviétiques : c’est une première, signée Kamaz.
Made in Indonésie : Tinton Soeprapto est le premier représentant indonésien sur le Dakar. Tinton va découvrir l’Afrique au volant d’un Pajero Mitsubishi.
Allez Marseille : pour la première fois en douze ans, le rallye Paris-Dakar a délaissé la RN20 pour descendre à Marseille par les RN6 et RN7.
Seule au monde : une seule femme est engagée en moto. Il s’agit de la belle Allemande Patricia Schek. Fille d’Herbert, le vétéran de ce Dakar à 57 ans, elle partira au guidon d’une BMW R 80 S, la même que son père.
Revoilà les camions : exclus l’an passé, ils refont leur apparition et disputeront la même course que les autos
Lenorman en piste : le chanteur Gérard Lenorman fait son apparition sur le Dakar avec Smulevici.
Metge reste au port : René Metge a regardé partir ses copains, il est désormais accaparé par le raid Harricana qu’il organise.

Classement Général Auto : (Les10 premiers)

ClassementConcurrentsNationalitéMarque
1VATANEN/BERGLUNDFINPeugeot
2WALDEGARD/FENOUILSUEPeugeot
3MBROSINO/GAURNGARTNERFRAPeugeot
4COWAN/DELFERRIERGBRMITSUBISHI
5SHINOZUKA/MAGNEJPNMITSUBISHI
6RATET/VANTOUROUXFRATOYOTA
7ICKX/TARINBELLADA
8PORCAR/TOURINANESPNISSAN
9RAYMONDIS/DESTAILLATSFRARANGE ROVER
10MASUOKA/OLIGOJPNMITSUBISHI
Peugeot 405 Turbo 16 - Grand Raid
Peugeot 405 Turbo 16 – Grand Raid

Le film de la course : Le Dakar 1990, c’est surtout une course folle qui se déroule en plein réveillon où les exploits succèdent aux drames et aux rebondissements sont légion

1re ÉTAPE.
Tripoli – Ghadames (539 km dont 273 km de spéciale)
Patrick Tambay est contraint à l’abandon en raison d’une casse moteur. Sur des pistes larges et roulantes, mais assez cassantes, Ari Vatanen annonce la couleur d’entrée. L’Espagnol Arcarons, sur Cagiva, signe sa pre- mière victoire d’étape dans le Dakar.

2e ÉTAPE.
Ghadames – Ghat (707 km dont 609 km de spéciale)
On est rentré dans le vif du sujet. Dans des dunes géantes et molles, Vatanen et Orioli, les deux vainqueurs de l’an passé, signent les meilleurs temps. Peugeot obtient son premier triplé sur ce Dakar 90.

3e ÉTAPE.
Ghat – Sabha (687 km dont 446 km de spéciale)
Vatanen réalise un nouveau scratch, accompagné cette fois-ci de Gilles Picard chez les motards. Vatanen et Orioli sont en tête du général. Trois Peugeot occupent d’ailleurs les trois premières places du général alors que Vatanen a déjà plus d’une heure et trente minutes d’avance sur le quatrième, Servia (Range Rover).

4e ÉTAPE.
Sabha – Tumu (641 km de spéciale)
Départ difficile après un réveillon bien arrosé. Peugeot et Yamaha, auteurs d’un triplé dans leur catégorie respective, affichent pourtant clairement leurs ambitions : Vatanen, Waldegard et Ambrosino en auto, Neveu, Peterhansel et Picard en moto. Si Vatanen caracole en tête du général, c’est cependant De Pétri sur sa Cagiva qui mène toujours la danse chez les 2 roues.

5e ÉTAPE.
Tumu – Dirkou (504 km de spéciale)
De Pétri et Orioli sur leur Cagiva prennent leur revanche sur Yamaha. Vatanen laisse pour une fois filer le scratch. Waldegard en profite mais Vatanen conserve la tête du Dakar. À noter, la mise hors-course de Jean- Louis Schlesser, qui en changeant entièrement son bloc moteur, savait pertinemment qu’il serait disqualifié (l’opération est rigoureusement interdite par le règlement).

6e ÉTAPE.
Dirkou – N’Gourti (497 km de spéciale)
Peterhansel est l’homme du jour. Il réalise le scratch de la première partie de l’étape marathon et prend également la tête du général. Bonheur total pour le pilote français puisqu’au même moment, sa femme lui donnait un fils, le petit Nicolas.

7e ÉTAPE.
N’Gourti– N’Djamena (647 km dont 499 km de spéciale)
Suite et fin de l’étape marathon mais mauvaise journée pour Yamaha : Neveu chute, Picard manque le départ, Peterhansel tombe en panne d’essence et passe à la troisième place du général. En revanche, triplé Cagiva avec la victoire d’Orioli à N’Djamena. Le pilote italien prend du même coup la tête du général devant l’Espa- gnol Mas. Vatanen signe un nouveau scratch et conti- nue tranquillement sa course en tête.

8e ÉTAPE.
N’Djamena – N’Guigmi (483 km dont 425 kmde spéciale)
Vatanen creuse l’écart. Il est imité par Stéphane Peterhansel qui se livre à une magnifique bataille avec Orioli. Mais l’Italien s’accroche ardemment à sa place de leader.

9e ÉTAPE.
N’Guigmi – Agadez (780 km de spéciale)
Shinozuka et Magne font le scratch et relèguent Vata- nen à plus de 30mn. Orioli sort lui aussi grand vain- queur du Ténéré. Il profite de la mise hors course de Peterhansel, des ennuis mécaniques de Neveu et de la chute de Lalay.

10e ÉTAPE.
Agadez – Tahoua (483 km dont 198 km de spéciale)
De Pétri se montre le plus rapide en moto, tandis qu’en auto, le tandem Waldegard-Fenouil s’impose.

11e ÉTAPE.
Tahoua – Niamey (431 km dont 222 km de spéciale)
L’Espagnol Mas et le Finlandais Vatanen arrivent victo- rieux à Niamey. Le général reste inchangé.

12e ÉTAPE.
Niamey – Gao (638 km dont 492 km de spéciale)
Une étape de navigation au cours de laquelle Shinozuka en profite pour signer son second scratch. Chaude alerte pour Vatanen qui n’a pu éviter un arbre en travers de la piste et perd plus de quarante minutes. Les Cagiva trustent les deux premières places grâce de nouveau à Arcarons et De Pétri.

13e ÉTAPE.
Gao – Tombouctou (412 km de spéciale)
Sur un terrain sinueux et une piste très technique, Picard et Wambergue ont été les plus rapides devant Auriol et Ickx.

14e ÉTAPE.
Tombouctou – Nema (674 km de spéciale)
Waldegard engrange. Il réalise son deuxième scratch. De Pétri s’impose sur sa Cagiva. Orioli conserve la tête du classement.

15e ÉTAPE.
Nema – Tidjikja (738 km dont 458 km de spéciale)
La passe de Néga a été fatale au Range de Pescaro- lo-Fourticq qui ne verra donc pas Dakar. Ickx a confirmé l’excellente forme de sa Lada. En moto, Mandelli sur Gilera a tiré son épingle du sable.

16e ÉTAPE.
Tidjikja – Kayes (685 km dont 485 km de spéciale)
Rahier et Cowan remportent la dernière vraie spéciale. Hubert Auriol doit abandonner, son moteur ne répond plus.

17e et 18e ÉTAPES.
Kayes – Saint-Louis – Dakar
Sur les 40 km de la dernière spéciale de ce Dakar, entre M’Boro et le Lac Retba, Wambergue et Picco finissent en trombe. Au général, l’Italien Edi Orioli enregistre un deuxième succès sur le Dakar. Grande première en revanche pour Cagiva qui empoche un premier titre. Troisième victoire pour le Finlandais Ari Vatanen et triplé Peugeot qui se retire du Dakar la tête haute. Le classement marathon est remporté par Maluda (Honda) chez les motards et par Gaviot-Bondenet chez les autos (Toyota).

Source données : ASO

Soutenez Rallye – Infos
0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments