Humeur

Dakar 2020 : L’heure du bilan

La 42 édition du Dakar vient de se terminer sur la victoire en auto de Carlos Sainz. Sur un parcours entièrement couru en Arabie Saoudite le Dakar se voulait être un renouveau et un retour aux sources après une excursion en Amérique du Sud. Il est temps de tirer un premier bilan de cette édition 2020 du Dakar.

On a aimé :

  • Carlos Sainz : Qui prouve qu’il a de beaux restes ! Une science et une gestion de la course parfaites ! On est pas double Champion du Monde des Rallyes pour rien.
  • La baston entre les Mini et Toyoya : Cela nous aura tenu en haleine toute la course durant et cela jusqu’au dernier jour de course avec un trio infernal : Sainz – Péterhansel et Al-Attiyah.
  • Mathieu Serradori : C’est la « BONNE » surprise de ce Dakar ! Une victoire d’étape, toujours bien placé, une bonne dose de bonne humeur et de « petite histoire version Dakar » pour terminer sans pare-brise font de lui la grande découverte de cette année. Une Mini lui irait bien pour la saison prochaine non ?
  • Fernando Alonso : C’était l’attraction médiatique de ce Dakar ! L’ancien Champion du Monde de Formule 1 est venu, il a vu et nous a convaincu ! Des places d’honneur, toujours bien placé et une belle arrivée par le toit sur une dune, ben c’est l’esprit Dakar quoi, allé il revient en 2021 avec une auto plus performante ?
  • Les paysages superbes : Malgré une course qui s’est déroulé uniquement dans un pays on a retrouvé des paysages sublimes qui ont fait par le passé la légende du Dakar en Afrique…

On a moins aimé :

  • Le manque de concurrence : Ce fut malheureusement « mano a mano » entre les Mini et Al – Attiyah car pour le reste ils étaient pas invités pour la lutte à pour la victoire finale. Le manque cruel de constructeurs et par conséquent de voitures capables de gagner se fait sentir.
  • Le manque d’exposition médiatique : Ce n’est pas une surprise mais une récurrence depuis des années et depuis le départ d’Afrique, le Dakar vit de son passé et de sa légende. Malheureusement, le contexte géopolitique et les temps changent et peu de médias font le pari du Dakar. Et voir la course sur la TV est une belle course d’orientation où beaucoup se perdent avant l’arrivée.
  • Cyril Despres : C’était un peu le duo phare du Dakar, Cyril Despres et l’aventurier Myke Horn et une nouvelle catégorie. Cela aurait pu nous faire de belles histoires, malheureusement dès la première étape le moteur de son SSV en a voulu autrement et après quelques étapes anonymes ils ont rendu leur carnet « d’aventure » préférant sacrifier leur moteur au profit de leur jeune équipier Mitchell Guthrie; dommage.
  • Les polémiques stériles : Sur une épreuve sportive se déroulant en Arabie Saoudite, le sport et le Dakar méritent une autre tribune que des débats chez les « GG » de RMC infos.

Et pour vous quel bilan dressez vous de ce Dakar 2020 ? On vous laisse réagir en répondant sous l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *