Belgique International

Craig Breen s’impose en Belgique !

La sixième édition du Aarova Rally, disputé dans la région d’Oudenaarde, a été comme prévu remportée en surclassement par Craig Breen et Paul Nagle sur leur i20 Coupé WRC, engagée par l’équipe officielle de Hyundai en Championnat du Monde des Rallyes en vue de préparer le Rallye d’Ypres. Pour le Jobfixers Belgian Rally Championship, ce sont Adrian Fernémont et Samuel Maillen qui ont réalisé la bonne affaire, s’offrant la deuxième place devant Niels Reynvoet et Willem Verbeke, le meilleur équipage local.

La première édition nationale du Aarova Rally a été un grand succès avec 75 concurrents en BRC et 31 en Criterium. En raison de la météo capricieuse, cette épreuve s’est aussi révélée être un véritable défi pour les participants, surtout après une pause forcée de 7 mois pour le championnat.

En début de course, plusieurs ténors se faisaient surprendre par les conditions délicates. C’était le cas notamment de Grégoire Munster, qui partait à la faute dans la première spéciale sur une portion de pavés très glissante. Simultanément, Guillaume de Mevius était affecté par un souci de pompe à eau sur sa Citroën. Ce n’était pas tout puisque Pieter Tsjoen partait en tonneau sur sa Skoda. Jean-Baptiste Broekaert terminait au fossé, tout comme le Britannique Meiron Evans. Tim Van Parijs cassait le pont arrière de sa Porsche. Et Gilles Pyck, leader en Junior, sortait aussi de la route. Quant aux Néerlandais Gert-Jan Kobus (sortie) et Jim van den Heuvel (tonneau), ils étaient également éliminés en première moitié de journée.

Aux avant-postes, Craig Breen prenait les commandes du rallye. Mais, privé des essuie-glaces de sa Hyundai, il laissait la première place à Niels Reynvoet. Quand la Hyundai était réparée, Craig Breen récupérait très rapidement son bien. L’Irlandais s’imposait au final avec 1’24 » d’avance. « C’était une course intéressante pour tester la voiture. Les conditions nous donnent une bonne idée de ce qui nous attend à Ypres en novembre. Le parcours était extrêmement glissant et boueux. Ce n’était vraiment pas facile d’aller très vite avec notre WRC. C’était mon premier rallye avec la i20 Coupé WRC, une voiture qui continue à m’impressionner », souriait Craig Breen.

Faisant le bon choix de pneus dans l’après-midi quand il optait pour les Full Wet alors que ses concurrents étaient en Medium Wet, Adrian Fernémont s’emparait de la deuxième place, un résultat synonyme du maximum de points pour le Jobfixers BRC. Le Champion en titre en profite pour prendre la tête du championnat : « Finalement, nous faisons une excellente opération. Mais c’était un rallye très difficile, avec beaucoup d’eau stagnante. Il fallait sans arrêt se battre contre l’aquaplanage. Nous avons attaqué, mais je n’ai pas l’impression d’avoir pris des risques inconsidérés. »

Au vu plateau, Niels Reynvoet pouvait à peine y croire, mais il s’est offert une troisième place, la deuxième en R5 : « Sur ce parcours, il était important de ne pas commettre d’erreurs et de signer des chronos réguliers. Dès le début, nous avons été dans le coup, même si certaines spéciales étaient particulièrement glissantes. Grâce à mes quatre meilleurs temps au Monteberg, j’ai pris le départ en confiance, et ça a bien fonctionné. »

Kris Princen crevant dans la toute dernière spéciale et rejoignant le parc d’assistance sur trois roues, la quatrième place revenait à Bernd Casier, auteur d’un comeback remarqué sur sa nouvelle Ford Fiesta MKII R5. « Je ne m’attendais pas à un tel résultat après notre sortie en essais cette semaine. Nos mécanos ont travaillé jour et nuit pour que la voiture soit prête. Ça a pourtant failli encore se terminer mal puisque je suis presque sorti de la route dans la dernière spéciale. Nous sommes heureusement passés au-dessus du fossé pour atterrir dans un champ où la boue n’était pas trop meuble », expliquait Bernd Casier, qui sera de nouveau de la partie dans deux semaines au South Belgian Rally. Ayant perdu du temps dans la première spéciale, Kris Princen terminait finalement cinquième devant Sébastien Bedoret. Durant toute la journée, le jeune pilote Skoda a évité de prendre des risques afin de parvenir, cette fois, à rallier l’arrivée sans problème sur sa Fabia.

Double vainqueur du rallye, Vincent Verschueren attendait plus de son rallye à domicile. Mais les conditions météo n’ont pas joué en faveur de sa VW Polo GTi R5. Après notamment une faute en cours de journée, Vincent Verschueren terminait au 7e rang devant Cédric De Cecco, Fred Miclotte et Cédric Cherain, qui perdait du temps en fin de journée suite à une crevaison coûteuse en temps et une petite sortie.

Du côté des Porsche aussi, ce fut une course par élimination. Mais, tout au long de la journée, Andy Lefevere était clairement le plus rapide. Tim Van Parijs (pont cassé), Patrick Snijers (sortie) et Gunther Monnens (sortie) n’ont pas rejoint l’arrivée.

Du côté des juniors, Charles Munster a remporté sa première victoire après la sortie de Gilles Pyck. En Historic, Bjorn Syx s’est montré intraitable sur sa BMW M3, s’imposant devant Dirk Deveux et Paul Lietaer. En RACB Criterium, personne n’a été en mesure d’inquiéter Frederik Vandeloock et sa BMW.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *