Humeur Interviews

Bastien Roux : « Ce qui me plait c’est le côté vraiment aventurier dans la photo de rallye… »

Bastien Roux rentre tout juste de Hongrie où il était pour une fois de plus revenir dans ses valises de superbes photos. Un cadre différent, des tons eux aussi propres à Bastien Roux, on reconnaît de suite sa touche lorsqu’une photo se présente. Lorsque nous sommes loin des rallyes c’est un des acteurs qui nous fait vivre ses moments de course. Rencontre avec Bastien Roux.

Rallye – Infos : Bonjour Bastien, tu reviens du Hungary Rally, un rallye unique avec un plateau digne d’un mondial et des spéciales de dingue, racontes nous comment tu as vécu ce week – end ?

Bastien Roux : Tout d’abord Bonjour, et merci de m’accorder cette petite interview! Pour faire simple, ce Rallye n’était absolument pas prévu au programme avant dimanche soir 23H, soit 5 jours avant le départ de la course, en remplacement de dernière minute de mon ami Thomas pour l’agence DPPI avec Greg, afin d’aller officier en tant que Photographe Officiel pour la FIA/ERC, et ce fut magique ! Travailler pour un tel événement, une telle organisation et avoir autant de responsabilités ça motive d’avantage pour sortir des belles photos, car on sait qu’elles seront visualisées un peu de partout sur Internet par des milliers de personnes et qu’elles serviront de vitrine à l’ERC!! Dés les reconnaissances le jeudi, le tableau est dressé, des spéciales juste magnifiques tracées en partie sur des chemins de terre, dans des forêts où l’automne est déjà bien présent avec des feuilles orangées qui recouvrent entièrement les “routes” ! Le Rallye tenu toutes ses promesses, des pilotes avec beaucoup d’engagement, une météo parfaite, en bref pour résumer, un des meilleurs Rallye que j’ai pu photographier !

Rallye – Infos : Avant toute chose peux-tu te présenter et nous dire qui se cache derrière l’objectif ? 

Bastien Roux : Et bien je m’appelle Bastien Roux, j’ai 27 ans et demi, 1m80, 75 kilos et toutes mes dents ahah j’ai toujours été passionné de Rallye depuis mon plus jeune âge voire ma naissance et un beau jour l’idée m’est venue d’essayer de faire de ma passion mon métier! Et depuis l’histoire continue de s’écrire… 

Rallye – Infos : Comment es-tu venu à la photo et en particulier sur les rallyes ? 

Bastien Roux : C’est très simple, mon père était lui aussi un passionné de sport auto, il était mécanicien les week-ends sur les Rallyes, donc j’allais de temps à autres avec lui, mais nous allions aussi voir des courses tous les deux entre père et fils, et un beau jour il a acheté un appareil photos numérique afin que je puisse garder des souvenirs de notre 1er gros Rallye que nous allions voir, le Rallye Monte Carlo 2005, et donc c’est là que tout a commencé où j’ai pu commencer à faire mes armes.

Rallye – Infos : Qu’est ce qui te plait dans le rallye et sa mise en image ? 

Bastien Roux : Ce qui me plait c’est le côté vraiment aventurier, ou nous sommes quelque part un petit peu livré à nous même dans la nature, dans des paysages parfois somptueux, à des endroits ou nous n’aurions certainement pas mis les pieds en temps normal (Par exemple ce week-end à Nyìregyhàza).

Rallye – Infos : On voit que tu as un cadrage et des tons souvent différents, il y a une « patte » Bastien Roux, tu passes beaucoup de temps pour sortir une photo ?

Bastien Roux : Franchement non, je fais vraiment les choses instinctivement et comme j’ai envie de les faire, je ne me pose pas forcément la question si ça plaira ou pas, j’essaye de shooter au maximum selon mon ressenti et selon ma vision des choses sur le moment. Après évidemment lorsque je vais sur un spot je n’y vais par hasard, c’est un petit peu le rôle primordial des recos, de s’arrêter avec un boitier afin de voir ce que cela pourrait rendre dans l’objectif, et après le jour de la course, bouger un petit peu d’angle selon comment les caisses passent et selon l’évolution de la route aussi.

Rallye – Infos : Aujourd’hui pour quels médias tu travailles ? 

Bastien Roux : Principalement je travaille pour moi, avec des clients particuliers comme des équipages, des Teams, des équipementiers et gravite autour de tout ça oui effectivement quelques médias, comme DPPI, MAP, Rallyes-Mag, la FFSA, Auto-Hebdo etc … 

Rallye – Infos : Est ce que Bastien Roux arrive à vivre de sa passion aujourd’hui ? 

Bastien Roux : Au début je ne pensais pas qu’un jour cela pourrait vraiment en être le cas, mais avec de l’investissement, de la motivation, et de l’envie on finit toujours par y arriver! A la fin du mois cela fera 5 ans que j’ai osé me lancer dans ce défi un peu fou et à ce jour je n’ai pas eu l’impression de travailler 1 seule seconde depuis toutes ces années, mais aujourd’hui je peux clairement et fièrement dire que je vis de ma passion oui !

Rallye – Infos : Tu es proche de Sébastien Loeb, tu travailles avec lui, si tu devais le décrire que dirais tu ? 

Bastien Roux : “Proche”, je n’irais pas jusque là tout de même, il est mon idole depuis que je suis tout petit, j’avais plein de posters accrochés à la patafix dans ma chambre, alors aujourd’hui cela me fait vraiment plaisir de collaborer avec lui, et ça me fait toujours quelque chose de le voir, de discuter, ou d’aller chez lui! Mais il reste tout de même un gars simple avec qui on peut discuter tout simplement.

Rallye – Infos : Quel est ton meilleur souvenir et malheureusement le pire ? 

Bastien Roux : Mon meilleur souvenir alors … J’en ai plusieurs, déjà cette année mes 1ères fois à être monté dans une WRC 2017 à côté de Pierre-Louis, ou dans la Porsche avec Cosson, mais encore cette belle journée d’essais pour le Monte-Carlo de Sébastien Ogier avec la Yaris au Col du Noyer sur la neige avec mes amis Anthony et Damien, une base de fou sur la neige et en plus avec les potes c’était vraiment parfait. Et mon pire … je dirais les Cardabelles l’an passé pour les raison que l’on connait tous … 

Rallye – Infos : Une dernière question plus personnelle, que penses-tu des rallyes et de leur évolution ?

Bastien Roux : Je pense que malheureusement on ne va pas forcément dans le bon sens pour le malheur de tout le monde … Ce qui est complètement compréhensible compte tenu de l’évolution de la situation épidemique dans les hôpitaux notamment, je comprends que le Rallye soit relégué en seconde plan voire en 3ème … Il va falloir prendre son mal en patience encore quelques temps …

Suivez Bastien Roux sur sa page Facebook

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments